Enseignante suspendue : Chatel réagit

  • A
  • A
Enseignante suspendue : Chatel réagit
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Sa suspension n'a rien à voir avec la religion, a affirmé Luc Chatel mercredi sur Europe 1.

La suspension d'une enseignante d'histoire de confession juive par le recteur de l'académie de Nancy-Metz n'a rien à voir avec l'appartenance religieuse du professeur, a affirmé mercredi sur Europe 1 le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel.

"Je ne peux pas laisser dire que l'Education nationale sanctionne des enseignants pour leur appartenance confessionnelle ou religieuse, ça n'est pas acceptable. Je suis à la tête d'un grand ministère d'une République laïque et nous ne prenons pas nos décisions par rapport à l'appartenance religieuse, aussi bien de nos professeurs que de nos élèves", a déclaré l’invité d’Europe 1 soir.

Catherine Pederzoli, 58 ans, a été suspendue quatre mois sur la base d'un rapport rédigé par l'Inspection générale de l'Education nationale en juillet. Elle a dénoncé mercredi "un abus de pouvoir" et le représentant de la communauté juive de Nancy, Etienne Heymann, a parlé de "scandale d'Etat".