Enquête sur une affaire de viande avariée

  • A
  • A
Enquête sur une affaire de viande avariée
@ Reuters
Partagez sur :

La société Castel Viandes fait l'objet d'une enquête préliminaire pour "tromperie sur la qualité".

Nouvelle affaire autour de la viande bovine, en marge de celle sur la viande de cheval. La justice enquête actuellement sur une affaire de tromperie sur la viande de boeuf, révèle vendredi Le Parisien. Une enquête préliminaire a été ouverte à l'encontre de la société Castel Viandes, spécialisée dans la découpe de viande bovine.

"La justice soupçonne ce groupe familial, créé en 1963, de pratiques appelées 'remballe' et d'avoir vendu de la viande avariée à des clients, notamment à des restaurants Flunch. Cette enquête préliminaire a été ouverte par le procureur de Nîmes", toujours selon le quotidien.

"C'est un ancien cadre de chez Castel Viandes, licencié en 2008, qui est à l'origine de l'enquête. Directeur qualité de la société, il découvre le 1er décembre 2008 que, le samedi précédent, des employées ont été affectés à une opération de vente de steaks avariés", raconte le journal. Après longtemps avoir eu "peur des représailles", il finit par "saisir les services vétérinaires nationaux fin 2012, ce qui a déclenché l'enquête." Une dénonciation calomnieuse d'un employé licencié", rétorque Véronique Viol-Lévesques, directrice générale du groupe.