"Feu Foley" : enquête contre Dieudonné pour apologie d'actes de terrorisme

  • A
  • A
"Feu Foley" : enquête contre Dieudonné pour apologie d'actes de terrorisme
@ Capture Youtube
Partagez sur :

JUSTICE - Dans une vidéo intitulée "Feu Foley", le polémiste s'attarde sur la mort du journaliste, qualifiant la décapitation de "progrès".

Dieudonné est à nouveau dans le viseur de la justice. Pour "apologie d'actes de terrorisme" cette fois. Le parquet vient d'ouvrir une enquête préliminaire contre l'humoriste-polémiste suite à une vidéo diffusée sur YouTube, fin août, dans laquelle Dieudonné commente la décapitation du journaliste James Foley par un membre de l'Etat islamique. La police judiciaire parisienne est saisie de l'enquête.

>> LIRE AUSSI - Le Web refuse de voir la vidéo de la décapitation de Foley

"Indignation générale des Occidentaux". Dans une vidéo de 19 minutes, intitulée "Feu Foley", Dieudonné commente avec un cynisme inouï la décapitation du journaliste américain. "Ça a provoqué une indignation générale des pays occidentaux. Moi j'ai été préoccupé par la lapidation d'Albert Ebossé", explique-t-il après avoir montré un extrait de la décapitation du journaliste.

La décapitation, c'est le "progrès", "l'accès à la civilisation". "La décapitation, ça symbolise le progrès, l'accès à la civilisation", croit-il bon de commenter en référence à la révolution française. "En France, on a quand même décapité en place publique, devant le peuple. C'est pour ça qu'aujourd'hui je suis surpris qu'on fasse tout ce foin", poursuit-il.

"La mafia des Rothschild". Dieudonné s'étonne ensuite que l'exécution ait choqué François Hollande et Barack Obama. "Les cadres de la mafia des Rothschild (...) ont tous condamné la barbarie de ce crime ignoble. Apparemment, la décapitation en mondovision sur Internet, c'est pas leur truc", ajoute Dieudonné.

"Détendez-vous, en réalité, tout va bien". Ce dernier s'indigne ensuite que personne ne se soit ému de la mort de dictateurs. "Khadafi, qui s'est fait lynché, ça passe, la pendaison de Saddam Hussein, pareil, mais là, James Foley, ça n'est pas passé", s'indigne-t-il encore dans cette vidéo vue moins de 10.000 fois. Enfin, comme une ultime provocation, il s'adresse à la famille du journaliste en leur disant : "détendez-vous, en réalité, tout va bien".

Il encoure cinq ans de prison. La vidéo a été signalée au parquet de Paris par la préfecture de police. Dieudonné sera donc bientôt entendu par la police judiciaire. Il encoure une peine de 5 ans de prison. La vidéo, elle, a été retiré de son site mais de nombreuses copies faites par ses fans continuent de circuler sur Internet. Le parquet de Paris précise d'ailleurs que le fait de diffuser et de dupliquer la vidéo est passible de poursuites.

Dieudonné a souvent alimenté la chronique judiciaire ces derniers mois. Des enquêtes pour "travail dissimulé" ou sur ses appels aux dons, en passant par les soupçons d'organisation de son insolvabilité, la procédure d'expulsion du théâtre de la Main-d'Or, ou des soupçons de plagiat sur une affiche de spectacle. En début d'année, plusieurs villes avaient interdit à l'humoriste de jouer son spectacle "Le Mur", invoquant les "risques de troubles à l'ordre public impossibles à contenir par des moyens de police classique".