Energie : un débat pour tout changer

  • A
  • A
Energie : un débat pour tout changer
L ministre de l'Ecologie doit lancer jeudi après-midi le débat national sur la transition énergétique.@ MAXPPP
Partagez sur :

3'CHRONO - Delphine Batho a ouvert un grand débat national sur la transition énergétique.

• L'info. Le débat sur la transition énergétique s'est ouvert jeudi. Promis par François Hollande pendant la campagne présidentielle, il doit permettre à la France de fixer les principaux enjeux de l'énergie à l'horizon 2025.

• L'organisation. "Ce doit être un grand débat citoyen et constructif pour forger une vision d'avenir", promettait mercredi la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho. Pour rassembler des contributions de tous horizons, le débat s'articulera autour d'un "Conseil national", sorte de parlement composé de 112 membres issus de syndicats, de l'Etat, d'associations de défense de l'environnement, d'élus locaux, etc.

Il sera encadré par un comité de pilotage rassemblant des personnalités reconnues, comme Anne Lauvergeon, l'ex-présidente d'Areva, ou encore Bruno Rebelle, ex-directeur de Greenpeace. L'organisation compte également un "comité des experts", composé de scientifiques chargés d'évaluer les différents scénarios proposés.

fessenheim

• Les enjeux. Pour le gouvernement, ce débat national doit permettre d'amorcer le passage à un nouveau modèle énergétique moins gourmand en ressources et plus respectueux de l'environnement. Comme l'expliquait Jean-Marc Ayrault lors de la conférence environnementale de septembre, "il nous faut rompre avec le tout nucléaire pour la production d'électricité, avec le tout pétrole pour les transports".

Certains objectifs concrets sont déjà fixés, comme la réduction de la part du nucléaire de 75 % aujourd'hui à 50 % d'ici 2025, ou encore la fermeture de la centrale de Fessenheim.

• Le calendrier. Le coup d'envoi du débat doit être donné jeudi à 15 heures. Dans un premier temps, les membres du Conseil national travailleront à une "phase d'information", qui doit permettre d'établir d'ici à la fin du mois de février plusieurs scénarios énergétiques. Les participants au débat auront ensuite pour tâche de proposer des recommandations au gouvernement. Cette deuxième phase devrait s'étaler jusqu'à l'été. L'équipe de Jean-Marc Ayrault aura ensuite pour mission d'inscrire ces propositions dans une loi de programmation, qui doit fixer un cadre à cette transition énergétique.