Encore trop d'alcool chez les étudiants

  • A
  • A
Encore trop d'alcool chez les étudiants
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une nouvelle campagne a été lancée jeudi pour prévenir les dangers des soirées arrosées.

Affiches, kits de prévention avec éthylotests, et même Sam, le désormais célèbre capitaine de soirée accompagné de son nouveau slogan : "pas de Sam, pas de caisse". Les associations Prévention routière et Assureurs préventions ont lancé jeudi une nouvelle campagne de prévention et de sensibilisation sur les risques de l'alcool au volant, mais pas seulement.

A l'origine de cette campagne, une étude du Credoc auprès de 267 associations étudiantes. Selon les résultats, chacune organise en moyenne neuf fois par an "des soirées trop souvent arrosées". Dans "plus de 99%" de ces soirées, les organisateurs proposent de l'alcool, et 30% prévoient huit consommations d'alcool par personne", montre l'étude.

"L'alcool est toujours considéré comme l'ingrédient indispensable à toute fête réussie. Les boissons alcoolisées sont la garantie d'une fréquentation importante, paramètre essentiel pour atteindre l'équilibre budgétaire", s'inquiètent les associations.

L'interdiction des open bars pas respectée

En parallèle, regrettent-elles aussi, trop peu mettent en place des opérations de prévention pour la route. En aidant "les associations étudiantes à mettre en œuvre une première fois une action de prévention", Prévention routière et Assureurs prévention estiment que cela pourrait changer. 60% des organisateurs de soirées étudiantes copient les choix faits par leurs prédécesseurs.

A ce jour, un organisateur sur deux déclare cependant "ne jamais ou rarement" le faire parce qu'ils les jugent "trop contraignantes".  Environ 75 de ces 267 associations étudiantes ne respectent pas non plus l'interdiction des open bars.

Cela a une explication, selon l'étude du Credoc : si 76% des organisateurs reconnaissent leur responsabilité morale, 42% estiment que le responsable est avant tout le consommateur.