En panne d’ascenseur, il dort dehors

  • A
  • A
En panne d’ascenseur, il dort dehors
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un tétraplégique a été contraint de dormir hors de chez lui cinq nuits, le temps des réparations.

C’est un cri de colère que lance un père de famille tétraplégique à l’encontre de la société HLM de sa résidence de Valenciennes, dans le Nord. Jeudi dernier et les quatre autres jours suivants, l’homme a été obligé de dormir à l’extérieur de chez lui, en raison d’une panne d’ascenseur dans son immeuble. Marco, qui ne se déplace qu'en fauteuil roulant, habite au deuxième étage : il lui était donc impossible de regagner son domicile.

"C’est abuser !"

Marco a dû faire preuve de patience, car la société HLM a attendu six jours avant de déplacer un réparateur. Et il était hors de question que quelqu’un le porte : "je pèse 105 kilos, plus le fauteuil, et je mesure un mètre quatre-vingt-treize", a-t-il expliqué à Europe 1. Le père de famille ne voulait pas, non plus, déranger les pompiers, "ils ont autre chose à faire", assure-t-il. "c’est aux HLM de se débrouiller pour que l’ascenseur soit réparé.

En attendant que l'ascenseur refonctionne, il a passé ses deux premières nuits dans sa voiture, avant de prendre une chambre à l'hôtel pour les trois nuits suivantes. "C’est abuser", résume-t-il.

Il raconte son calvaire :





"C’est scandaleux", s’est insurgé pour sa part Arnaud de Broca, le secrétaire général de l’Association des Accidentés de la vie. "Le handicap ne prend pas de vacances pendant le week-end. On doit, quand on est handicapé, pouvoir rentrer chez soi, même le week-end", estime-t-il. Pour lui, "il devrait y avoir des procédures d’urgences" pour éviter ce genre de situations.