Emma et Lucas, rois des maternités

  • A
  • A
Emma et Lucas, rois des maternités
@ MAXPPP
Partagez sur :

Enzo, Jade, Louis : en 2009, les parents ont choisi des prénoms courts et souvent rétro.

Si vous avez vu arriver un petit Lucas, une petite Emma, ou encore une Jade dans votre famille, vous être loin d’être le seul. D’après L’Officiel des prénoms 2011, paru jeudi, les noms courts et rétro sont les plus populaires, et ce depuis plusieurs années déjà.

C’est le cas de Lucas. Ce prénom d’origine germanique, issu du latin "lux", qui signifie lumière, est le prénom masculin le plus donné en 2009. Il devance Nathan, un prénom d'origine hébraïque très apprécié aux Etats-Unis, et qui connaît une forte progression en France depuis quelques années.

En 3e position, on retrouve Enzo, véritable "star" de ces dernières années - il occupait la première place l’année dernière -. Ce prénom italien dérivé d’Enrico en italien et Heinz en allemand, côtoie trois autres prénoms en "o" dans le top 20 : Hugo, Mathéo, et Théo.

Globalement, les sonorités ont un rôle très important, puisque les prénoms en "is", comme Mathis et Yanis, en "a", comme Lucas, Noah et Thomas, et en "el", comme Gabriel, ont la cote.

Des filles en "a"

Ces mêmes sonorités se retrouvent dans les prénoms féminins les plus donnés. Emma, prénom très populaire dès le 8e siècle, puis remis au goût du jour au 18e siècle, prend largement la tête du classement. Léa, en 3e position, prénom biblique, côtoie les Clara, Sarah, Lola, Lina, Louna, Lena et Eva, toutes dans le top 20. En 15e position, Eva aurait vu son prénom décuplé par la popularité de la star de Desperate Housewives et épouse de Tony Parker, Eva Longoria. Les prénoms en "is", comme Anaïs et Maëlys, se "hissent" eux aussi dans le classement.

Jade, 2e du classement, vient de l'espagnol "piedra de al ijada", signifiant "pierre des flancs". Très populaire dans le sud de la France, il s'agit aussi du prénom de la première fille adoptive de Johnny Hallyday.

Des prénoms rétro

Les parents de 2009 sont souvent allés puiser dans l’histoire pour trouver un prénom à leur enfant. C’est ainsi que Louis, nom issu du germain Ludwig, devenu Clovis, puis porté par de nombreux rois de France sous sa forme actuelle, est 4e du classement 2009. Jules, 8e des garçons, Camille, 7e des filles, Louise, 12e, ou Romane, 17e, témoignent aussi de cette tendance.