Eléphantes de Lyon : une défense de luxe

  • A
  • A
Eléphantes de Lyon : une défense de luxe
Brigitte Bardot et Stéphanie de Monaco, notamment, se sont engagées pour sauver Baby et Népal de l'euthanasie.@ MAXPPP
Partagez sur :

PEOPLE - Brigitte Bardot et Stéphanie de Monaco, notamment, s'engagent pour sauver les pachydermes.

L’INFO. Un nouvel arrêté préfectoral en date du 8 janvier a fait passer de 30 à 70 jours le délai avant l'abattage de Baby et Népal. On ne sait pas encore si les deux éléphantes de Lyon menacées d’euthanasie auront la vie sauve, mais, une chose est sûre, leur comité de soutien a des airs de piste aux étoiles. Car la situation des deux pachydermes du cirque Pinder, potentiellement tuberculeuses, a ému de nombreuses personnalités. Poussant même le chef de l’Etat à réagir en demandant lundi un nouvel examen sanitaire des deux éléphantes. Europe1.fr fait défiler sous vos yeux les stars qui militent pour sauver Baby et Népal.

>>> A LIRE AUSSI : Elephantes de Lyon : Hollande attentif

Brigitte Bardot

© REUTERS

Brigitte Bardot. Figure incontournable de la protection des animaux, Brigitte Bardot a été l’une des premières personnalités à monter au créneau pour défendre la cause de Baby et Népal. Et la présidente de la Fondation Bardot, qui se propose de recueillir les éléphantes, n’a reculé devant aucun argument pour sauver les pachydermes. "Si ceux qui ont le pouvoir ont la lâcheté et l’impudence de tuer les deux éléphantes Baby et Népal", a ainsi écrit BB dans une lettre à François Hollande le 4 janvier dernier, "j’ai pris la décision de demander la nationalité russe afin de fuir ce pays qui n’est plus qu’un cimetière d’animaux".

Une menace qui n’est pas sans rappeler l’exil slave de Gérard Depardieu, nouveau détenteur d’un passeport russe. L’acteur avait lui aussi, en d’autres temps, pris fait et cause pour la défense d’un pachyderme particulier, le fameux Mammuth de Benoît Delépine et Gustave Kervern…mais c’est une autre histoire.

>>> A LIRE AUSSI : La Russie, Bardot y pense aussi

Stéphanie de Monaco.  La princesse monégasque, présidente du Festival international du Cirque de Monte-Carlo, s’est elle aussi mise au chevet des éléphantes. Stéphanie de Monaco,  qui s’est réjouie mardi de l’annonce du nouvel examen de santé des deux éléphantes, a rappelé à cette occasion qu’elle était une grande amoureuse des éléphants. "J'ai du être éléphant dans une vie antérieure. J'aime la force tranquille de ces animaux, leur intelligence et leur sensibilité", a fait savoir la princesse, qui attend désormais de voir reléguer au cimetière l’euthanasie des éléphantes.

05.07.Alain.Delon.930.620

© REUTERS

Alain Delon. Pour soutenir la cause de ces éléphantes, le cirque Pinder a de son côté relayé les mots d’un monstre sacré du cinéma français : Alain Delon.  L’acteur "grand défenseur des animaux", se serait dit "indigné par le sort réservé à Baby et Népal", selon Le Progrès. Alain Delon est d’autant plus sensible au sort réservé à Baby et Népal qu’il les "connaissait très bien pour les avoir vues en piste", souligne le magazine Lyon Capitale. L’acteur avait confié à Sophie Edelstein, la fille du PDG du Cirque Pinder qu’il allait "tout faire pour qu’une contre-expertise puisse être réalisée".

Laurence Parisot. Dans un registre moins "paillettes", le comité de soutien de Baby et Népal peut enfin compter sur l’appui de la présidente du Medef. Cette dernière a expliqué "ne pas comprendre "pourquoi on ne peut pas faire une contre-expertise" dans ce dossier. Un point de vue partagé par le professeur Bernard Debré, qui s’est lui aussi engagé "pour sauver nos éléphants".

Fort de ces têtes d’affiches, le mouvement a essaimé sur Internet et les sympathisants à la cause des éléphantes se font de plus en plus nombreux. Sur Internet, la pétition "Sauvons Baby et Népal" a déjà recueilli plus de 80.000 signatures. De mémoire d’éléphant, on a rarement vu ça…