Élan de solidarité après les intempéries

  • A
  • A
Élan de solidarité après les intempéries
@ 17.06_debris au milieu du village de figanieres apres innondations MAXPPP 630x420.jpg
Partagez sur :

Après les importantes inondations de mardi, la région et l’Etat promettent 2 millions d’euros.

"Nous allons avoir besoin de beaucoup d’amour et d’amitié", déclaration de Bernard Chilini, maire de la commune de Figanières, près de Draguignan, sur Europe 1. "Ce n’est pas en quinze jours ou en un mois que nous allons tout remettre sur plan vu tout ce que les gens ont perdu. C’est une vraie catastrophe", a-t-il assuré.

La solidarité au rendez-vous

Bernard Chilini a été entendu. Un appel aux dons a été lancé par les organisations humanitaires. Le Secours populaire français et la Croix-Rouge française encouragent à donner en faveur des victimes des inondations dans la région de Draguignan, qui ont fait 20 morts et de sérieux dégâts. "Ces situations frappent d'autant plus cruellement les familles et leurs enfants déjà victimes de la pauvreté, de la misère et de l'exclusion", a déploré le Secours populaire.

Les dons peuvent être envoyés au Secours populaire français - BP 3303 - 75123 Paris Cedex 03 ou via internet sur le site du Secours populaire. Pour la Croix-Rouge, les dons peuvent être effectués en ligne sur le site de l’association ou via courrier à l'attention de la Croix-Rouge française "Intempéries Var" - 75 678, Paris Cedex 14.

Solidarité laïque a appelé également aux dons et a également lancé un appel d'urgence envers les sinistrés du Var et a annoncé avoir débloqué une toute première aide de 5.000 euros.

Deux millions débloqués

Le gouvernement a annoncé avoir débloqué "un certain nombre de fonds d'urgence pour environ un million d'euros" et avoir mobilisé 'des forces supplémentaires de police pour évacuer les habitants et les services de l'Etat dans le département pour aider les victimes de cette catastrophe naturelle".

Le socialiste Michel Vauzelle, président de la région Provence-Alpes Côte d'Azur, a également annoncé le déblocage d’un million d'euros, pour venir en aide aux localités et aux habitants touchés. "Je vais demander à l'Assemblée régionale de débloquer un million d'euros lors de sa prochaine réunion plénière", a-t-il assuré. "Il est possible que l'on fasse un effort plus important encore, en raison des dégâts considérables. Dégâts dans les domaines agricole, commercial, industriel et bien sûr humain", a détaillé Michel Vauzelle, soulignant "le traumatisme" vécu par les habitants.

Sarkozy sur place

Un arrêté de catastrophe naturelle devrait être publié "dans quelques jours", a affirmé jeudi Luc Chatel. François Fillon présidera de son côté une réunion de ministres vendredi à Matignon sur la réponse apportée par les services de l'Etat.

Le président Nicolas Sarkozy se rendra lundi dans le Var. Mercredi, le chef de l’Etat a exprimé "sa vive émotion" et a tenu "à exprimer son soutien et sa solidarité aux Varois qui doivent faire face à ces événements naturels très éprouvants ainsi qu'à l'ensemble des acteurs de la chaîne du secours".

Les garanties d'assurance étendues

Les assureurs se sont engagés à prolonger jusqu'au 31 juillet le délai de déclaration de sinistres liés aux inondations survenues mardi dans le Var, ont indiqué jeudi les deux principales instances de représentation des assureurs.

La Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) et le Groupement des entreprises mutuelles d'assurance (Gema) qui ont annoncé cette initiative représentent la quasi totalité des assureurs privés en France.