Education : ce qui change à la rentrée

  • A
  • A
Education : ce qui change à la rentrée
La rentrée 2011 inaugure de nouvelles réformes et toute une série d'expérimentations.@ Maxppp
Partagez sur :

Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel a présenté jeudi les objectifs de la rentrée 2011.

Alors que 12 millions d'élèves s'apprêtent à reprendre le chemin des classes lundi, quelques changements vont marquer leur rentrée. Luc Chatel a souligné jeudi lors d'une conférence de presse, "l'importance de personnaliser l'enseignement, de responsabiliser et de donner plus d'autonomie". Particulièrement concerné, le lycée, dont la réforme entre en vigueur cette année en classes de première, avec le but d’améliorer l’orientation et de remettre en cause la prééminence de la série scientifique au profit de la filière littéraire.

Entre réformes et simples expérimentations, Europe1.fr fait le point sur les nouveautés de cette rentrée 2011.

 

Ecole primaire

 

Les leçons de morale font leur retour. A la rentrée, les enfants pourront apprendre les préceptes de l'"honnête homme", selon une circulaire du ministère de l'Education nationale publiée jeudi au lendemain d'une annonce de Luc Chatel. Des leçons qui doivent avant tout "aider chaque élève à édifier et renforcer sa conscience morale dans des situations concrètes et en référence aux valeurs communes à tout honnête homme".

 

Collège

Une évaluation en 5e. Comme cela est déjà fait en CE1et en CM2, une évaluation en français et en mathématiques aura lieu dans quelques collèges "volontaires". Cette nouveauté doit être généralisée en 2012. Une mesure qui inquiète parents d'élèves et syndicats. "Un système éducatif et performant est un système qui est capable de s'évaluer", a justifié jeudi Luc Chatel.

Des classes "prépa-pro"en 3e.  Ces classes seront expérimentées pour les élèves susceptibles de se diriger ensuite vers un lycée professionnel. Ces derniers prépareront le brevet, mais au sein d’un lycée professionnel.

Collège et Lycée

 

L'autonomie de recrutement. 325 collèges et lycées du dispositif "Eclair" (Ecoles, collèges et lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite) vont expérimenter l’autonomie de recrutement, c'est-à-dire un recrutement d’enseignants sur "avis" du chef d’établissement. 911 postes sont concernés, selon le ministère. Dans le système actuel, les chefs d'établissements du public n'ont pas leur mot à dire dans le recrutement, contrairement au privé.

Les cours le matin, du sport l’après-midi. 250 collèges et lycées vont tester ce système lancé il y a un an. Le nombre d’établissements "pilotes" concernés double cette année. 15.000 jeunes sont concernés.

 

Lycée

Un "tronc commun" d’enseignements. Des enseignements semblables sont prévus en 1ère pour les différentes séries générales (L, ES, S) : 4h de français, 4h d’histoire-géographie, et 4h30 pour deux langues vivantes. Ce qui représente plus de la moitié de l’emploi du temps hebdomadaire d’un lycéen.

2 heures hebdomadaires d'accompagnement personnalisé. Deux heures par semaine d’"accompagnement personnalisé", qui doit à terme se retrouver pour tous les niveaux. Cette mesure concerne tous les élèves de 1ère.

L'épreuve d’histoire-géo au bac anticipée en 1ère scientifique. L'histoire-géographie devient ainsi facultative en terminale S.

De la "littérature en langue étrangère". Un nouvel enseignement de "littérature en langue étrangère" en 1ère littéraire.

Expérimentation de la philo dès la seconde. Dans environ 300 lycées, un enseignement de philosophie sera expérimenté en seconde et en première.

Pour rappel, la rentrée a lieu le 2 septembre 2011 pour les enseignants et le 5 septembre pour les élèves.