Écotaxe : un manifestant perd une main

  • A
  • A
Écotaxe : un manifestant perd une main
Plusieurs centaines de manifestants ont affronté les forces de l'ordre aux pieds d'un portique écotaxe à Pont-de-Buis dans le Finistère.@ (MAXPPP)
Partagez sur :

De violents heurts ont éclaté entre opposants au portique écotaxe de Pont-de-Buis dans le Finistère et forces de l'ordre.

Guérilla. Un manifestant qui participait à l'action contre le portique écotaxe de Pont-de-Buis (Finistère) a eu la main arrachée, et d'autres manifestants ont aussi été blessés, a-t-on appris auprès des pompiers alors que les heurts continuent sur place. L'homme a eu la main arrachée lors des scènes qui s'apparentent à de la guérilla autour du portique toujours protégé par les gendarmes mobiles, avec des jets de projectiles d'un côté et des répliques à la bombe lacrymogène de l'autre.

>> Lire aussi : pourquoi tant de haine contre les portiques écotaxe ?

"Collectif pour l'emploi en Bretagne". La préfecture du Finistère parle, pour sa part, de deux blessés du côté des manifestants sans donner plus de détails. Les heurts opposent environ un millier de manifestants contre cette nouvelle taxe pour les camions qui doit être mise en place au 1er janvier, et environ 150 gendarmes mobiles qui tentent de protéger le portique placé sur la RN165, le dernier des trois installés dans le Finistère encore en état de fonctionner.

Selon la police, quelque 250 camions ont rejoint le site, avec aussi des tracteurs et des remorques de pneus, de choux-fleurs et de bottes de paille. La manifestation est organisée à l'appel du "collectif pour l'emploi en Bretagne", réunissant notamment des salariés d'entreprises en difficulté comme Gad SAS ou encore des agriculteurs.