Ecole : sur quoi portera la concertation ?

  • A
  • A
Ecole : sur quoi portera la concertation ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

ZOOM - Passage en revue des thèmes sur lesquels vont plancher les professionnels de l'éducation.

Pendant près de trois mois, les syndicats enseignants, des représentants des parents d'élèves, des représentants du monde de l'entreprise, des collectivités territoriales ou du tourisme vont "plancher" sur les grandes orientations éducatives voulues par François Hollande dans le cadre de la concertation sur l'éducation, lancée jeudi par Vincent Peillon et Jean-Marc Ayrault.

Ces pistes de réflexion aboutiront à la rédaction d'un rapport qui sera remis en octobre au ministre de l'Education nationale. Il servira de base à la loi d'orientation et de programmation sur l'école, qui sera présentée à l'automne. Europe1.fr passe en revue les thèmes qui seront évoqués.

• CHANGER LES RYTHMES SCOLAIRES

peillon

De nombreux rapports ont souligné le paradoxe du système actuel : les élèves français ont des journées de classe trop longues, peu adaptées à l'apprentissage, et en même temps trop de vacances. Le sujet est potentiellement explosif car les élèves, les enseignants, les parents, les collectivités locales et les professionnels du tourisme n'ont pas les mêmes contraintes. Dans le primaire, Vincent Peillon souhaite un retour à la semaine de 4 jours et demi, abandonnée en 2008, avec le mercredi matin ou le samedi matin au choix des municipalités.

• LUTTER CONTRE L'ECHEC SCOLAIRE

Pour lutter contre l'échec scolaire, le gouvernement entend repenser le dispositif ECLAIR (Ecoles, collèges et lycées pour l'ambition, l'innovation et la réussite). L'avenir des Rased (réseau d'aides spécialisées aux enfants en difficulté) devrait aussi être au programme de la concertation. Un service public de l'orientation plus efficace est aussi dans les cartons.

• REPENSER LA FORMATION DES ENSEIGNANTS

formation profs

Le gouvernement précédent a supprimé la formation des enseignants dans les IUFM et relevé le recrutement à Bac+5. Le gouvernement actuel veut recréer une formation initiale, de façon à ne pas mettre devant une classe des professeurs sans expérience. Les missions des enseignants et une nouvelle évaluation figurent aussi au programme.

• DEBATTRE DE LA CARTE SCOLAIRE

Nicolas Sarkozy avait annoncé qu'il la supprimerait mais il l'avait finalement assouplie en 2007. Cette réforme a abouti à "ghettoïser" des établissements défavorisés, selon un rapport récent du Sénat, qui préconise "des secteurs élargis" avec plusieurs établissements au choix, pour aboutir à plus de mixité sociale. Le 12 juin, Vincent Peillon avait estimé que le sujet nécessitait "un dialogue approfondi avec les collectivités territoriales".

• REFORMER LES DIPLOMES et REVOIR LE SOCLE COMMUN

bac ok

Le brevet et le bac devraient évoluer. Pour le baccalauréat, la question de l'introduction du contrôle tout au long de l'année sera posée. Les composantes du socle commun de connaissances et de compétences seront repensées. Ce socle commun risque de provoquer des clivages entre tenants d'un bagage minimum pour tous et opposants à un nivellement par le bas.