E.coli : deux enfants sortis de l'hôpital

  • A
  • A
E.coli : deux enfants sortis de l'hôpital
Six des huit cas de contamination en France proviennnent de la souche "E.coli 0157"@ REUTERS
Partagez sur :

L'état de santé général des huit enfants contaminés par la bactérie s'améliore, selon le CHU de Lille.

Deux des huit enfants du nord de la France hospitalisés à Lille après avoir été contaminés par une bactérie E.coli ont pu rentrer chez eux, tandis qu'un garçonnet de deux ans restait dans le coma dans un état stationnaire, a annoncé lundi le CHU. Agés de 18 mois à huit ans, ces enfants originaires du Nord et de l'Oise, sont soignés au CHU de Lille pour des diarrhées hémorragiques et des insuffisances rénales.

"De façon générale, l'état de santé des enfants s'améliore au point de vue hématologique (bilan sanguin)", a indiqué la porte-parole du CHU. Un enfant a pu regagner son domicile dimanche et un autre a quitté l'hôpital lundi. Un enfant a pu regagner son domicile dimanche et un autre a quitté l'hôpital ce lundi, a-t-elle précisé.

L'enfant de 2 ans dans un état "stable"

Trois enfants restent sous dialyse. Deux autres, qui n'ont pas été dialysés, se trouvent toujours dans un état stationnaire, l'un d'eux devrait être transfusé dans la journée. Concernant l'enfant le plus grièvement atteint, un garçonnet de deux ans originaire de l'Oise plongé dans le coma, son état est jugé "stable". "Il n'y a ni amélioration ni dégradation. Il reste sous ventilation artificielle et sous dialyse", selon la porte-parole du CHU.

D'après les médecins, qui avaient évoqué dans un premier temps un "coma artificiel", son état d'inconscience est "essentiellement du à sa maladie" et non pas à l'administration de sédatifs.

Résultats d'analyses lundi

Six des enfants qui ont été hospitalisés présentent la même souche "E.coli 0157", distincte de la souche bactérienne "O104:H4" qui a fait 39 morts en Europe, dont 38 en Allemagne. La contamination serait due à des steaks hachés surgelés de marque "Steak Country" fabriqués par la société SEB, basée à Saint-Dizier, en Haute-Marne, et distribués par les magasins Lidl. Les premiers résultats des analyses sur les steaks sont attendus lundi pour savoir s'ils sont à l'origine de la contamination.

Deux cas suspects

"Il n'y a pas eu de nouveau cas signalé au niveau national", a par ailleurs indiqué l'agence régionale de santé (ARS) Nord/Pas-de-Calais. En ce qui concerne les deux cas suspects évoqués vendredi - un jeune adulte de Valenciennes et un enfant de dix ans de Marcq-en-Baroeul, près de Lille -, "ils sont toujours suspects", et les résultats des analyses sont attendus au plus tôt "pour lundi dans la matinée", selon l'hôpital.

Lidl France a rappelé samedi avoir procédé au retrait de la vente des steaks concernés et assuré que tous les produits à base de viande de la marque actuellement en vente dans ses magasins étaient "sains".