Dupond-Moretti : "Ce film est poisseux"

  • A
  • A
Dupond-Moretti : "Ce film est poisseux"
Eric Dupond-Moretti, avocat d'une des acquittés du procès d'Outreau, dénonce la sortie d'un documentaire sur l'affaire.@ Maxppp
Partagez sur :

L'AVIS DE - L'avocat d'une des acquittés du procès d'Outreau dénonce un documentaire sur l'affaire.

L'info. Le film sort mercredi dans les salles de cinéma. Dans Outreau, l'autre vérité, le réalisateur Serge Garde revient sur l'acquittement en appel de la majorité des accusés dans ce dossier de pédophilie. Le documentaire appuie la thèse selon laquelle il reste un doute quant à l'innocence de ces acquittés. "Ce film est poisseux, visqueux", s'est ému l'avocat Eric Dupond-Moretti mardi sur Europe 1.

"On n'a pas raconté la véritable histoire." "Ce film est d'une absolue malhonnêteté. On est allé chercher des témoins qui ne sont témoins de rien. Un président de cour d'assises qui n'a rien présidé, des journalistes qui n'ont assisté à rien. On n'est pas allé voir les acquittés, les avocats, 50 personnes qui ont été accusées à tort", dénonce l'avocat, qui a obtenu l'acquittement de Roselyne Godard, une boulangère mise en cause dans l'affaire d'Outreau. "On n'a pas raconté la véritable histoire", tranche Me Dupond-Moretti.

Pour l'avocat, le documentaire permet à Fabrice Burgaud, le juge d'instruction mis en cause après la fin de l'affaire pour sa gestion du dossier, de "se faire réhabiliter à peu de frais". Tout comme "Marie-Christine Gryson-Dejehansart, experte qui a été ridiculisée avec des méthodes bien particulières", estime Me Dupond-Moretti.

"La loterie de la culpabilité." "Il y a toujours un doute pour les gens qui voient le complot partout", dénonce encore l'avocat. "Ce film est poisseux, visqueux. Il ne dit pas : 'untel a ou aurait commis ces faits'. C'est pire que cela. C'est le soupçon qui est lancé dans sa forme la plus scandaleuse. Il y a parmi ces gens des coupables : choisissez lesquels ! C'est la loterie de la culpabilité !", s'emporte Eric Dupond-Moretti.