Dunkerque : le procureur rétropédale

  • A
  • A
Dunkerque : le procureur rétropédale
@ DR
Partagez sur :

Il a annulé le report de certaines incarcérations, décidé suite à la surpopulation carcérale.

Le procureur de la République de Dunkerque coupe court à la polémique. Il a annoncé vendredi à l’AFP qu’il annulait ses directives de report de certaines incarcérations. "J'ai reçu une instruction écrite du procureur général de Douai me demandant de rapporter (d'annuler) mes instructions. Je les ai donc rapportées" avec effet immédiat, a expliqué Philippe Muller, qui a motivé sa décision par ses "obligations hiérarchiques".

Un coup d'éclat salué par les syndicats

Le procureur avait crée la polémique en ordonnant jeudi le report, jusqu'au 5 septembre, de l'incarcération des personnes condamnées à une peine de prison, à l'exception des délits les plus graves. Une décision que le magistrat avait justifiée par la surpopulation carcérale : 150 détenus pour 100 places à la prison de Dunkerque.

Ce coup d’éclat avait été salué par les syndicats des personnels pénitentiaires et par le syndicat de la magistrature. Mais ces consignes avaient en revanche irrité le ministère de la Justice qui avait demandé vendredi au procureur de "revenir" dessus, estimant qu'elles allaient "à l'encontre" de directives ministérielles visant à une meilleure exécution des peines.