Du thon artificiellement rougi

  • A
  • A
Du thon artificiellement rougi
Partagez sur :

Deux sociétés espagnoles injectent des produits chimiques dans le poisson pour le colorer.

Le thon rouge est-il authentique ? C’est la question qui se pose, alors que certaines sociétés espagnoles sont suspectées d’avoir fixé la couleur du poisson à l’aide produits chimiques pour le rougir, révèle Midi Libre. Des nitrates, des nitrites et de la bétanine - un colorant alimentaire de betterave - sont ainsi injectés dans le poisson.Une pratique totalement interdite.

Objectif de cette opération frauduleuse : vendre ce qui est censé être du thon rouge à un tarif défiant toute concurrence, ce qui permet ainsi de gonfler les prix de 30% sur des produits bas-de-gamme. Le journal précise que le thon peut alors être revendu dix-huit mois plus tard en steaks sur les étals. Deux sociétés espagnoles sont notamment suspectées d’avoir eu recours à ces pratiques.

Des températures basses

Les poissons seraient importés et commercialisés en France. Certains professionnels crient au scandale. Ils craignent pour leur réputation et redoutent qu'à terme, la clientèle boude définitivement le thon.

La répression des fraudes s’est saisie du dossier et un échantillon de thon est en cours d’analyse à Marseille. D'après les informations d'Europe 1, plusieurs lots ont été saisis en France.

Ces manipulations pourraient avoir des conséquences sanitaires chez l’homme. D’autant qu’au-delà de la nocivité des composants chimiques, les thons en question seraient conservés à des températures plus basses que les normes requises.