Du sursis pour le prêtre proxénète

  • A
  • A
Du sursis pour le prêtre proxénète
@ Maxppp
Partagez sur :

Le tribunal correctionnel de Nancy a condamné vendredi cet homme à 3 mois de prison avec sursis.

Il s’était défendu à la barre en expliquant avoir "eu envie d'apporter un secours". L’ancien prêtre, jugé pour avoir mis en relation une jeune femme rencontrée sur Internet avec un réseau de prostitution, a été condamné vendredi à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nancy.

Lors de l'audience, le prêtre a expliqué qu'il avait mis en relation la jeune femme, Morgane, avec le réseau de prostitution de "Madame Hortense", que ce notable fréquentait alors assidûment, parce qu'il ne "voulait pas qu'elle tombe dans un réseau étranger".

Problème : Morgane avait, elle, expliqué aux enquêteurs qu'elle n'avait jamais sollicité l'aide du prêtre.

"C'est vous qui avez insisté"

"C'est vous qui avez insisté pour que Morgane travaille chez Hortense !", s'est emporté jeudi le procureur de la République. "Vous lui avez précisé qu'il faudrait que Morgane se fasse les mains et qu'elle s'achète de la lingerie, et qu'elle n'avait pas beaucoup de seins mais qu'elle était très jolie", a-t-il encore pointé. Le représentant du ministère public avait requis contre le prêtre une peine de cinq mois de prison ferme.

Dans cette affaire, le prêtre est le prévenu le moins lourdement condamné. Hortense M., qui faisait travailler une douzaine de filles dans sa maison de passe. Elle a écopé de quatre ans d'emprisonnement, dont deux avec sursis. Son mari a lui été condamné à deux ans de prison. Un troisième homme, qui avait monté des sites Internet pour rabattre les clients, a écopé de 6 mois d'emprisonnement avec sursis.

Le prêtre avait été exclu de l’Eglise au début de l’affaire. A 53 ans, il a expliqué qu’il travaillait désormais comme serveur dans une auberge.