Du rififi entre la Manif pour tous et Copé

  • A
  • A
Du rififi entre la Manif pour tous et Copé
Partagez sur :

Le mouvement estime que le président de l'UMP s'est "renié" à propos de son opposition au mariage gay.

La Manif pour tous, fer de lance des manifestations géantes contre le mariage homosexuel, reproche au président de l'UMP Jean-François Copé de s'être "renié" en assurant récemment ne "jamais" avoir "eu d'opposition à l'idée de mariage homosexuel". Le jeudi 10 octobre, Jean-François Copé a déclaré lors de l'émission "Des paroles et des actes sur France 2": "Je n'ai jamais eu d'opposition d'aucune sorte à l'idée du mariage homosexuel. La meilleure preuve, c'est que j'ai défendu l'union civique".  "Pour moi, le sujet n'était pas l'union civique ou le mariage mais l'adoption", a dit le président de l'UMP, cinq mois après la promulgation de la loi Taubira ouvrant le mariage aux couples homosexuels.

"Pour le mariage je n'ai, comme d'ailleurs personne parmi les Français, d'objection de fond", a-t-il ajouté. "Voilà bien un reniement en bonne et due forme dont je prends acte, tout comme les millions de Français qui (...) ont (...) manifesté contre le principe même de ce 'mariage'", écrit Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif Pour Tous, dans une lettre ouverte diffusée lundi. "Il est bien difficile d'accorder sa confiance à un haut responsable politique qui peut ainsi radicalement changer de position", ajoute-t-elle. "Vous comprendrez dès lors que sans un rappel précis, sincère et explicite de votre plein engagement à nos côtés 'contre le mariage pour tous' et contre la loi Taubira, les millions de manifestants, citoyens électeurs, sauront se souvenir de ce reniement le moment venu", juge Mme de la Rochère. Au moment des manifestations contre le mariage homosexuel, auxquelles il avait participé, M. Copé avait déclaré qu'il appliquerait la loi en tant que maire mais qu'il ne célébrerait pas lui-même d'union homosexuelle "au regard de mes convictions".