Du perchlorate dans l’eau de Lille

  • A
  • A
Du perchlorate dans l’eau de Lille
L’eau du robinet dans la région lilloise reste consommable, les circuits pollués ayant été fermés.@ MaxPPP
Partagez sur :

 INFO E1 - Des traces de cette pollution ont été détectées. Les autorités rassurent mais agissent.

Comme à Bordeaux il y a plusieurs semaines, des traces de perchlorate ont été détectées sur des forages d'eau alimentant notamment le sud de la région lilloise. Ce perchlorate, d’origine industrielle, a été mesuré à des taux autour de 4 microgrammes par litre. Soit le seuil qui peut entraîner des restrictions à la consommation pour les nourrissons de moins de 6 mois.

"Pas de danger pour la population"

Pour l’heure, il n’est pas encore question de restrictions, mais le principe de précaution a été appliqué. Les forages ont été suspendus, l’usine de traitement des eaux concernée, celle de Flers-en-Escrebieux, est temporairement arrêtée.

Malgré ce train de mesures, les autorités sanitaires se veulent rassurantes. "Il n’y a pas de mesure de restriction. Il n’y a pas de danger pour la population. C’est très important à dire", insiste Pascal Forcioli, directeur général adjoint de l’Agence régionale de santé. "Nous sommes simplement en situation de vigilance, sur un risque nouveau qui est un risque émergent".

Quelle origine ?

L’homme veut aussi faire passer le message que les autorités agissent. "Nous avons convenu avec la Société des eaux du Nord que le contrôle serait journalier, et nous, ARS, nous doublons ces contrôles", affirme Pascal Forcioli. "Si nous dépassions le seuil de 4 microgrammes, alors nous prendrions une décision, mais ça n’est pas le cas aujourd’hui".

En attendant un retour à la normale, deux autres usines de traitement de la région lilloise assurent la distribution de l’eau du robinet. La Société des eaux du Nord cherche maintenant à déterminer l’origine précise de cette pollution d’un nouveau type. Peut-être une industrie chimique.