DSK va porter plainte contre Welcome to New York

  • A
  • A
0 partage

INTERVIEW E1 - Me Veil, l’avocat de l’ex-président du FMI, a annoncé une plainte pour diffamation après la diffusion du film d’Abel Ferrara.

Si Anne Sainclair a annoncé qu’elle n’attaquerait pas en justice les producteurs du film Welcome to New York, qui raconte l’affaire DSK, il n’en sera pas de même pour Dominique Strauss-Kahn. Jean Veil son avocat , a annoncé lundi matin sur Europe 1 que son client allait déposer plainte pour diffamation. "Il est effrayé et écoeuré", a assuré l’avocat. "Il a donné instruction à ses avocats de déposer une plainte pour diffamation du fait des accusations de viol, des insinuations qui sont dans ce film.

Le fondement : la diffamation. Cette plainte sera "déposée dans quelques jours", a poursuivi Me Veil. "Son fondement sera la diffamation et elle reprendra l’ensemble des extraits sur le viol et la manière dont Dominique Strauss-Kahn est traité". Car pour l’avocat comme pour tout le monde, c’est bel et bien son client qui est visé. "Il suffit d’écouter les interview données par les uns et par les autres pour comprendre qu’il s’agit bien de M. Strauss-Kahn".

DSK "n’a pas vu" et "ne verra pas" le film. Dominique Strauss-kahn n’a pas regardé le film le concernant, a assuré Jean Veil. "Il ne l’a pas vu, il ne le verra pas. Des amis, ses proches, ses avocats lui ont conseille de se protéger, de ne pas regarder ce film abominable".



Veil : "C'est un film antisémite"par Europe1fr

Pas d’interdiction demandée. Cela dit, Dominique Strauss-Kahn ne réclamera pas l’interdiction du film. "Les procédures sont longues, il est probable que les juridictions françaises répugnent, et ensuite, il faut bien rappeler que Dominique Strauss-Kahn n’est pas un censeur", a expliqué Me Veil. Qui rappelle toutefois que "Dominique Strauss-Kahn, comme tout le monde, a le droit à l’oubli".

"La vérité, c’est que c’est une merde !" Quant au fait  que le film ne soit pas distribué en salle, mais seulement en vidéo à la demande, l’avocat a un explication radicale. "Je pense que c’est parce que le film est très mauvais, qu’il a été refusé par les dirigeants du festival de Cannes que M. Maraval s’est mis, comme un coucou cinématographique, à essayer de profiter du festival de Cannes pour essayer de faire croire que son film était un film maudit, mais un film maudit, al vérité c’est que c’est une merde", a asséné Jean Veil. "C’est comme une crotte de chien. Habituellement, on fait le tour pour ne pas marcher dedans parce que ça vous colle à la semelle. Là, on est obligé de le voir, en tous cas en ce qui concerne l’avocat de M. Strauss-Kahn."

"Un film antisémite". Enfin, Me Jean Veil a rejoint Anne Sinclair sur l’antisémitisme du film. L’ex-épouse de DSK s’est dit dégoûtée par la façon dont sa famille est présentée dans le film. "C’est un film antisémite et il faut bien voir que manifestement les acteurs et même le réalisateur ont déjà tenté de s’excuser", a abondé l’avocat. " Ceux qui ont exprimé d’une part les dialogues ceux qui les ont filmé et accepté de les produire et de les diffuser ont une part d’antisémitisme et n’ont pas peur de le proclamer", a-t-il attaqué.  

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

REACTION - Le dégoût d'Anne Sinclair

CANNES - Accueil glacial pour Welcome to New York

CHRONIQUE - La semaine où DSK va revenir

INTERVIEW - David Pujadas : "DSK a demandé beaucoup de garanties"