DSK : l'enquête pour viol classée sans suite

  • A
  • A
DSK : l'enquête pour viol classée sans suite
@ REUTERS
Partagez sur :

Le procureur de Lille a décidé de classer l'affaire après qu'une plaignante soit revenue sur son récit.

Dominique Strauss-Kahn n'est plus poursuivi pour viol, dans l'affaire du Carlton de Lille. Le procureur de la République de Lille, Frédéric Fèvre, a décidé mardi de classer sans suite l'enquête préliminaire pour "viol en réunion" contre Dominique Strauss-Kahn.

D'après les informations du Monde, le procureur a pris cette décision après qu'une escort-girl qui avait fait état de soupçon de viol lors d'une soirée soit revenue sur son récit. "Marion" soupçonnait des viols lors d'une soirée organisée en 2010 dans un hôtel de Washington où était DSK. Elle est finalement revenue sur son témoignage, estimant que ce n'étaient qu'un simple "jeu sexuel", selon le quotidien de l'après-midi.

Deux versions différentes

Initialement, la jeune femme avait expliqué sur procès-verbal avoir refusé un second rapport consécutif à l'ancien directeur du FMI. "Je n'ai pas hurlé, mais j'ai dit clairement que je ne voulais pas à plusieurs reprises à haute voix". David Roquet, un entrepreneur nordiste également présent, lui aurait alors tenu les poignets, et elle se serait tue.

Lire aussi : Une ancienne favorite de DSK se confie

Une information démentie par Estelle, une autre escort-girl présente à cette soirée. Aux enquêteurs, elle a donné une version légèrement différente. "J'ai dit à DSK d'arrêter (...) car elle n'aimait pas". Elle n'a cependant pas "entendu [son] amie dire non".