DSK demande qu'on le laisse "tranquille"

  • A
  • A
DSK demande qu'on le laisse "tranquille"
@ Maxppp
Partagez sur :

Dominique Strauss-Kahn se confie dans une interview donné à l'hebdomadaire Le Point à paraître jeudi.

Il serait devenu selon lui "objet d'une traque médiatique".  Dominique Strauss-Kahn demande qu'on le "laisse tranquille" dans des propos tenus à l'hebdomadaireLe Pointà paraître jeudi, à qui il réaffirme par ailleurs sa ligne de défense dans l'affaire du Carlton de Lille. "Je n'ai jamais été condamné, ni dans ce pays, ni dans aucun autre. Par conséquent, rien ne justifie que je sois devenu l'objet d'une traque médiatique qui, certains jours, finit par ressemble à une chasse à l'homme", affirme-t-il. "Je ne supporte plus qu'on s'arroge le droit d'abuser de ma situation et des enquêtes judiciaires qui me visent, à tort, pour bafouer ma privée et en livrer aux quatre vents des lambeaux réels ou inventés, au prétexte de je ne sais quelle transparence moralisatrice. Qu'on me laisse tranquille !", réclame-t-il. "

A lire aussi - Où en sont les affaires DSK ?

Au sujet de l'affaire du Carlton de Lille, dans laquelle il est mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée depuis le 26 mars, il répète sa ligne de défense, affirmant: "Je n'ai jamais mis les pieds dans cet hôtel". "La réalité c'est qu'un de mes copains organisait des soirées auxquelles j'ai participé. Comme il y avait des prostituées, me voilà accusé d'avoir conçu un réseau de prostitution à mon service, donc d'être un proxénète - c'est aussi artificiel qu'absurde. J'ai dit et je répète que j'ignorais que certaines de ces femmes étaient payées pour être là. Elles l'ont dit, elles aussi devant la justice: elles avaient même pour consigne de ne rien m'en dire", poursuit-il.

A lire aussi - DSK : enquête pour viol classée sans suite