Doubs : des parents d’élèves en colère

  • A
  • A
Doubs : des parents d’élèves en colère
Des parents ont retenu mardi jusqu’à 22 heures la directrice de l’école du Breuil, à Baume-les-Dames, dans le Doubs.@ Google Street View
Partagez sur :

Pour protester contre la fermeture d’une classe, ils ont séquestré une directrice d’école mardi.

C'est l'un des couacs de la rentrée. Dans le Doubs, des parents ont retenu mardi jusqu’à 22 heures la directrice de l’école du Breuil, à Baume-les-Dames, pour protester contre la fermeture d'une classe. Déterminés, ils entendent poursuivre leur action jusqu’à ce qu’ils obtiennent gain de cause.

"Poste supprimé = Ecole bloquée"

Mercredi matin, les parents d'élèves en colère ont bloqué une route nationale jouxtant l’établissement scolaire. "On a rétréci la chaussée sur deux voies", témoigne Nadine, la mère d’une élève au micro d’Europe 1. "On est en train de distribuer des tracts", ajoute-t-elle. Sur des panneaux, ils ont inscrit leur slogan : "Poste supprimé = Ecole bloquée".

"On a aujourd’hui une classe de 34 élèves en CP", déplore Nadine. Et, preuve que les parents d’élèves de l’école du Breuil ne comptent pas s’arrêter là, elle prévient : "demain, si rien n'est fait, on interdira aux maîtresses de pratiquer leur enseignement".

La FCPE attend une réaction rapide

La situation de l'école du Breuil de Baume-les-Dames n'est pas un cas isolé. Pour des raisons similaires, des manifestations ou des grèves ont également émaillé les rentrées dans des classes à Besançon, dans l'académie de Nantes, en Seine-et-Marne ou dans le Val-de-Marne.

La Fédération de parents d'élèves FCPE a réclamé que ces cas "d'ouvertures de classes à confirmer ou de fermetures à annuler" soient traités "très rapidement" et que la rentrée soit "effective pour tous".