Dons : les jeunes ne sont pas égoïstes

  • A
  • A
Dons : les jeunes ne sont pas égoïstes
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - Les Français ont été généreux en 2010, les jeunes davantage que leurs aînés.

Les Français ont été généreux, l'année dernière : le total de leurs dons a atteint 3,7 milliards d'euros en 2010, selon les chiffres du réseau d'experts "Recherches et Solidarités" qu’Europe 1 s’est procuré en exclusivité.

Cette étude, qui analyse tous les ans depuis 16 ans les dons des Français en s'appuyant entre autres sur leurs déclarations de revenus, nous apprend également que, contrairement à une idée reçue, les jeunes sont plus généreux que leurs aînés.

Ils donnent plus, à des causes précises

Les moins de 30 ans sont ceux qui donnent le plus. Du moins en proportion de leurs revenus. Concrètement, un jeune de moins de 30 ans qui gagne 1000 euros en donnera 6 quand son aîné, lui, n’en donnera que 4.

C’est le cas de Constance, 24 ans, qui effectue actuellement un service civique volontaire à Paris. "Cela fait à peu près cinq ans que je donne. Je donne par prélèvements automatiques, des petites sommes, à deux associations. Je ne me rends même plus compte que je donne parce que mine de rien 18 euros c’est une somme à la marge. Je réfléchis même à donner à une troisième association", a-t-elle confié sur Europe 1.

Les dons des moins de 30 ans sont souvent en accord avec leurs engagements militant. La plupart du temps, ils ne sont mêmes qu’un prolongement des causes qu’ils défendent : l'environnement, l'aide au développement, ou l'action en faveur des droits de l'homme.

Après 30 ans : la maison, les enfants

Il faut attendre l’âge de 70 ans pour retrouver un niveau de générosité équivalent à celui des moins de 30 ans. Le décrochage dans la générosité après 30 ans a une explication très simple : à 30 ou 40 ans, la priorité c'est la maison ou l'appartement qu'il faut rembourser. Ce phénomène de décrochage de la générosité se poursuit à 50 ou 60 ans. A cette période la maison est remboursée mais ce sont alors les études des enfants qu’il faut payer.

On redevient généreux à 70 ans

Il existe un vrai regain de générosité à partir de 70 ans. A cet âge-là, la maison est remboursée et les traites sur les études des enfants ont fini d’être payées. Alors, on est plus généreux. Mais les dons trouvent de nouveaux destinataires. Exit les droits de l’homme, bonjour la recherche et l’environnement. A cet âge, on pense à sa santé et à ses petits enfants.

Si les Français ont été particulièrement généreux en 2010, cela s’explique en partie grâce à l’élan de solidarité qui a suivi le tremblement de terre d'Haïti en janvier dernier.