Domenech transféré à Pôle emploi

  • A
  • A
Domenech transféré à Pôle emploi
@ Maxppp
Partagez sur :

EXCLU - L'ex-sélectionneur de l'équipe de France a été vu dans une agence du XVe arrondissement.

C'était une blague. C'est désormais une réalité. Raymond Domenech fait bien partie des inscrits à Pôle emploi. L'ancien sélectionneur, licencié par la FFF au début du mois, a été aperçu jeudi après-midi dans une agence du Pôle Emploi du 15e arrondissement de Paris.

Nicolas, qui a appelé le téléphone rouge d'Europe 1, nous raconte la scène : "j'ai eu mon rendez-vous dans l'après-midi hier (jeudi) au Pôle Emploi ANPE et qui je vois arriver ? Je vois arriver Raymond Domenech pour demander un rendez-vous avec un conseiller et certainement pour avoir droit à ses indemnisations." Licencié pour faute grave et sans négociation - et donc sans indemnités - par la FFF, Domenech peut prétendre à une allocation consécutive à une fin de contrat.

Écoutez le témoignage de Nicolas au micro de Walid Berrissoul :

"Il était naturel", détaille cet auditeur. "Les conseillers se sont jetés sur lui pour l'emmener dans un coin discret." Shirine, qui a également assisté à la scène, raconte : "il était assis en jogging à tapoter sur son téléphone et il attendait gentiment. Il avait la tête baissée, je pense qu'il essaie de passer inaperçu." On comprend qu'après l'épisode sud-africain et ses retombées médiatiques, Domenech fasse désormais assaut de discrétion...

Écoutez le témoignage de Shirine au micro de Félix Briaud :

"J'imagine qu'il va demander ses droits", explique Shirine. "Après, ce qu'il va toucher par mois par rapport à ce que nous allons toucher nous, c'est un tout petit peu indécent mais après tout, il s'est fait licencier et il vient s'inscrire comme plein de gens." En plus de cette inscription à Pôle emploi, qui a été confirmée de source syndicale, l'ex-sélectionneur des Bleus pourrait avoir bientôt affaire à un autre type d'institution.

En effet, Domenech a la possibilité de porter son licenciement devant les prudhommes car il a été licencié de la direction technique nationale (DTN) pour des faits remontant à la période où il était sélectionneur. Or, cette période est révolue depuis la fin de la Coupe du monde.