Dispositif "anti-djihad" : 24 cas signalés

  • A
  • A
Dispositif "anti-djihad" : 24 cas signalés
@ REUTERS
Partagez sur :

Cinq candidats ont déjà quitté la France depuis la mise en place, il y a dix jours, d'une plate-forme internet et d'un numéro vert, pour endiguer les départs en Syrie.

Dix jours après le lancement d'une plateforme Internet et d'un numéro vert "anti-djihad", l'heure est déjà au bilan. Vingt-quatre candidats au jihad, dont cinq ont déjà quitté la France, ont en effet été signalés depuis la mise en place de ce dispositif censé endiguer les départs en Syrie.

Huit femmes et seize hommes. Il y a eu "vingt-quatre signalements" jugés "pertinents" en dix jours, dans seize départements, a-t-il précisé. Les candidats au jihad signalés sont huit femmes et seize hommes, âgés entre 14 et 34 ans. Le dispositif a permis de "constater cinq départs effectifs", a aussi dit la place Beauvau. "Pour chaque cas pertinent, nous avons déclenché immédiatement un dispositif de suivi par les services de l'Etat sur le territoire", a-t-elle ajouté.

Un plan plus large lancé par Cazeneuve.Le plan de lutte contre les filières djihadistes vers la Syrie avait été présenté le 23 avril par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Une des mesures phares est la possibilité donnée aux proches de candidats potentiels au jihad de les signaler sur une plateforme internet et un numéro vert. Ce dernier, 0 800 005 696, fonctionne depuis le 29 avril.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

MESURE - Un numéro vert activé pour lutter contre le djihad

ZOOM - La France s'attaque aux filières djihadistes

JUSTICE - Prison ferme pour trois candidats au djihad

INFO - Ados djihadistes : des parents se mobilisent