Disparition de Maria : "on voulait vivre tous les deux"

  • A
  • A
Disparition de Maria : "on voulait vivre tous les deux"
@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

VIDÉO - L'adolescente avait fugué avec un homme de 30 ans. Ce dernier, Thomas Dumontheil, s'explique dans une vidéo postée sur Facebook.

La vidéo. Il dit ne rien regretter et s'inquiéter de l'avenir de Maria. Thomas Dumontheil, l'homme de 30 ans avec qui l'adolescente bretonne avait fugué près de quinze jours mi-mai, s'explique dans une vidéo de trois minutes postée sur son compte Facebook. "Je tiens à m'excuser pour tout le mal que l'on a fait autour de nous", réagit-il depuis sa chambre d'hôtel de Madrid, où il est placé sous contrôle judiciaire avec interdiction pour le moment de sortir du territoire espagnol.

Le suspect sous placement judiciaire à Madrid. "Il a par conséquent fixé sa résidence provisoire dans un hôtel de la capitale, d'où il a vraisemblablement posté la vidéo sur son compte Facebook", a indiqué, à Europe 1, le procureur de la République de Lorient, Alexis Bouroz. Thomas Dumontheil devrait être remis prochainement aux autorités françaises.

"On voulait vivre tous les deux". La vidéo, visiblement tournée avec une webcam, ou un smartphone, a été publiée le 28 mai, soit le lendemain de l'interpellation du suspect. "C'est bien moi, Thomas Dumontheil", commence le jeune homme. "On voulait vivre tous les deux. On n'arrivait plus à tenir loin l'un de l'autre. On morflait depuis quelques mois à attendre chacun de notre côté. On ne se voyait pas attendre encore trois ans. C'est clair et net", justifie-t-il.

Voici la vidéo publiée sur son compte Facebook :





"Elle a toujours été choyée". "Vous me croirez ou pas, mais la personne qui a donné le top, c'est Maria, ce n'est pas moi. Je n'ai jamais forcé qui que ce soit à faire quelque chose", poursuit Thomas Dumontheil. "Je n'ai jamais fait de mal à Maria. Elle a toujours été choyée. Il n'y a pas eu un seul moment où elle n'a pas eu ce dont elle avait besoin", assure encore le trentenaire, qui explique qu'ils allaient régulièrement à l'hôtel ou au camping. "On avait des projets, mais je ne vous dirai pas lesquels évidemment", dit encore le jeune homme.

"Je n'attends pas d'être pardonné". "Je ne sais pas où je vais me retrouver. Je ne sais pas du tout quel est mon avenir. Mon avenir en France, en soi, est quand même très compromis", reconnait-il. "Je n'attends pas d'être pardonné, je suis l'adulte dans l'histoire, Maria n'étant qu'une enfant. J'espère que les choses se passeront bien pour elle par la suite", conclut-il.

"Tu es et tu resteras un bon copain". Sur Facebook, les proches de Thomas Dumontheil lui ont apporté leur soutien à la suite de la publication de la vidéo. Le post du jeune home a été partagé près de 140 fois et recueille près d'une cinquantaine de likes. "Même si aux yeux de la loi tu es coupable de quelque chose... tu es et tu resteras un bon copain", réagit une amie du suspect. "Je sais que tu n'es pas un pédophile et je suis sûr et certain que jamais tu ne lui aurais fait de mal", commente un autre.

Des anonymes l'ont également soutenu sur sa page Facebook. "Je ne te connais pas, et je trouve que cette histoire est absurde, mais je ne dois pas juger, l'amour n'a pas de limite. Un grand soutien et courage à toi", réagit encore un internaute.

Cinq ans de prison. L'adolescente et le trentenaire ont été retrouvés mardi à Almeria, dans le sud de l'Espagne. Alors que Maria a retrouvé ses parents, venus la chercher, Thomas Dumontheil a été arrêté. Il devrait être extradé vers la France puis mis en examen pour "soustraction de mineur". Il risque jusqu'à cinq ans de prison. Son casier judiciaire est vierge mais, selon le procureur de Lorient, Thomas Dumontheil a une personnalité "sulfureuse, défavorablement connu par certains de ses proches et comme ayant de l'attirance pour les très jeunes filles".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

HAPPY END - L'ado disparue en Bretagne a été retrouvée en Espagne

L'INFO - Bretagne : une adolescente portée disparue