Dimanche normal sur le Champ-de-Mars

  • A
  • A
Dimanche normal sur le Champ-de-Mars
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’apéro géant lancé sur Facebook pour dimanche soir n’a pas eu lieu.

L’apéro géant de Paris n’aura pas battu "le record du plus grand apéro de France à Paris" comme prévu. L’événement a finalement été étouffé par la police. Les forces de l’ordre ont dissuadé les participants inscrits sur Facebook à se rendre sur le Champ-de-Mars, près de la Tour Eiffel, avec des bouteilles d’alcool.

Journée habituelle sur le Champs-de-Mars

Dimanche soir, des familles et des jeunes se prélassaient ou jouaient au ballon sur des pelouses inondées de soleil toute la journée. Des gens continuaient d'arriver dans la soirée pour pique-niquer et boire un verre, mais l'ambiance n'avait rien à voir avec les derniers "apéros Facebook" à Nantes ou à Montpellier. C'est "une physionomie habituelle pour un dimanche au Champ-de-Mars", a commenté sur place le chef de la communication de la préfecture de police de Paris (PP), Xavier Castaing.

Certains déçus

Pour autant, ceux qui voulaient participer à l’apéro et qui étaient venus pour se sont dit déçus. C’était le cas d’Alyson Meziane, "venue exprès pour l'apéro géant". Le jeune femme de 21 ans, étudiante au Havre, a pensait qu’il y aurait 13.000 personnes. "En fait, il n'y a pas d'apéro géant, on se fait un apéro à trois", raconte-t-elle. Contrôlé par des policiers, Ludovic Zanzarelli, 29 ans, a dû vider sa bouteille de vodka. Venu pour "apprendre à connaître des gens", il va "rentrer" chez lui car la fête est "tombée à l'eau". Privés d'alcool, des badauds ont profité des fontaines de 600 litres d'eau installées pour l'occasion.

Sans alcool…

Dès le matin, la préfecture de police - qui avait interdit jeudi ce rassemblement présenté comme "festif" - avait "déconseillé formellement la fréquentation du Champ-de-Mars" dans la soirée. Rappelant que la consommation d'alcool est interdite sur place, elle avait précisé que "la distribution et la vente ambulante de boissons alcooliques sur le site et un périmètre avoisinant sont interdites" jusqu'à lundi 6h.

Des barrières métalliques étaient disposées sur le Champ-de-Mars et des cordons mis en place dans les rues latérales pour empêcher le stationnement. De nombreux cars de CRS étaient garés alentour.

Les apéros géants se multiplient dans le pays. Ils ont fait une première victime en fin de semaine dernière : un jeune homme ivre est mort en tombant d'un pont à Nantes en marge d'un rassemblement de ce type. Depuis, les autorités françaises se refusent à décréter une interdiction totale de ces manifestations mais exigent qu'elles soient déclarées et encadrées.