Difficile de trouver un vrai agneau de l’Aïd

  • A
  • A
Difficile de trouver un vrai agneau de l’Aïd
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il est compliqué pour les musulmans de mettre la main sur l’agneau rituel. L'Aïd dure jusqu'à jeudi.

C’est la difficulté des musulmans de France : acheter un véritable agneau rituel pour fêter l’Aïd al-Adha. Les fidèles célèbrent cette fête musulmane durant trois jours, depuis mardi, en sacrifiant une bête pour marquer le souvenir d'Abraham qui a failli immoler son fils Ismaïl avant que l'ange Gabriel ne lui propose à la dernière minute de sacrifier un mouton à sa place.

Non-respect du rite musulman

L’achat de l’agneau rituel n’est pas une mince affaire, en raison des "fraudes" des commerçants, comme le dénonce Khalil Merroun, recteur de la mosquée de Courcouronnes, en Essonne. Selon lui, le prix d'un agneau entier passe d'environ 120 euros en temps normal, à 200 euros, et jusqu'à 400 euros, pendant l'Aïd.

Mais Khalil Merroun dénonce également le fait que certains ne respectent pas le rite musulman. L’agneau doit être tué à une certaine heure, après la prière de l’Aïd al-Adha.

Car il n'y a "aucune façon de savoir" si l'agneau a été tué selon le rite, assure un pratiquant, ajoutant : "On s'arrête à la certification, dans notre tête", en se disant qu'"il est égorgé de la façon dont il doit l'être".

Certains magasins font des efforts. Pour la troisième année, le magasin Carrefour d'Evry s'est engagé auprès du recteur à abattre les agneaux "en respectant le rite, à savoir par un sacrificateur agréé, et abattus après la prière de l'Aïd", le tout contrôlé par un employé musulman du magasin, présent sur place.

Livraison en temps et en heure

Les musulmans de France sont également confrontés à l’achat de l’agneau rituel au premier jour de la fête. Etant donné que la prière de l’Aïd al-Adha se fait après le lever du soleil, vers 9h30 en ce moment, "il n'est pas possible d'avoir un agneau de l'Aïd en magasin à 14h", a expliqué Khalil Merroun.

Ce que confirment les commerçants. Abdellah Kessouh, qui gère l'abattoir de volaille de Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine, insiste lui aussi sur ce point : "Je travaille avec un abattoir à Poitiers. On ne peut pas y abattre 500 moutons et les livrer le même jour en région parisienne". Le message au client est clair : "Si vous voulez le mouton le premier jour de l'Aïd, il sera halal, mais il ne sera pas tué selon le rituel de l'Aïd".

Des abattoirs provisoires

Pour que l’Aïd soit célébré par tous, certaines préfectures installent des abattoirs provisoires. En Seine-Saint-Denis, par exemple, la préfecture en a installé un à La Courneuve, qui fonctionnera pendant trois jours. Environ 900 agneaux y seront sacrifiés.

A Marseille, l’inquiétude est de mise car l’abattoir de Saint-Louis - un important site d'abattage rituel des moutons et utilisé depuis 20 ans dans la ville - ne fonctionnera pas. La raison ? Un conflit entre le Comité des chevillards marseillais, l'opérateur privé seul agréé pour exploiter le site, et la mairie.

En 2008, les lieux avaient été déclarés insalubres et les bâtiments rasés pour leur dangerosité, mais l'abattage s'y était déroulé depuis sous des chapiteaux. Mais deux autres abattoirs pérennes agréés dans le département des Bouches-du-Rhône et une dizaine d'abattoirs temporaires sont ouverts pour les fêtes de l'Aïd.