Dieudonné victime de son "sosie familial" ?

  • A
  • A
Dieudonné victime de son "sosie familial" ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

ENQUÊTE - Attaqué par un huissier pour violences, l’humoriste assure que l’agression présumée est "l’œuvre" de son "sosie familial".

RESSEMBLANCE. Mais où est donc le mystérieux demi-frère de Dieudonné ? Le 21 janvier dernier, l’humoriste et sa compagne étaient placés en garde à vue à Dreux, dans l’Eure-et-Loire. Motif ? Un huissier a porté plainte contre le couple pour violences. Selon ses déclarations, l’officier public aurait été accueilli de façon plutôt musclée par le couple à son domicile situé dans le petit village de Mesnil-Simon. Un flashball a été retrouvé par les gendarmes au cours d’une perquisition dans la maison. Dieudonné et sa compagne jurent que l’humoriste n’était pas là. Selon eux, l’homme désigné par l’huissier n’était autre que son demi-frère. Un demi-frère ? Les enquêteurs ne le retrouvent pourtant pas.

Dans l’obscurité, l’huissier aurait confondu. Dieudonné le jure aux enquêteurs : son demi-frère lui ressemble comme deux gouttes d'eau. Les deux hommes auraient la même barbe et la même corpulence. Pour l’humoriste, il n’y a pas de doute : dans l'obscurité d'une soirée de janvier, devant la maison du couple, l'huissier a confondu les deux hommes. Dieudonné et sa compagne sont catégoriques et l'ont dit en garde à vue. L'humoriste n'était pas là ce soir-là mais chez un ami à quelques kilomètres. Cet étrange demi-frère aurait donc saisi le flashball, retrouvé plus tard par les gendarmes, et aurait tiré.

La maison de Dieudonné à Mesnil Simon

© Capture BFM

Un demi-frère inconnu au bataillon. D'après Dieudonné, cet homme serait en situation irrégulière en France car de nationalité camerounaise et dépourvu de titre de séjour. Depuis, les gendarmes le cherchent mais en vain. Rien de plus normal pour Dieudonné qui explique que l’homme n'a pas envie de se montrer. Afin de prouver sa bonne foi, le comédien a donné un nom mais inconnu de la police et de la justice française. Les enquêteurs ont même sondé leurs homologues italiens, espagnols et belges qui auraient pu voir passer le demi-frère. Sans succès.

L'alibi du sosie familial est-il crédible ? Les gendarmes refusent pour l’heure de se prononcer sur la question. "C'est du 50/50", résume l'un d'eux, sondé par Europe 1, tout en se gardant bien de mettre en cause la parole de l'humoriste. Les enquêteurs attendent désormais les résultats des expertises téléphoniques et ADN. Et notamment sur le flashball, afin de se faire un avis plus tranché. 

sur le même sujet, sujet,

CONFESSION - Dieudonné n'a "absolument aucun remords"

ZOOM - Pourquoi Dieudonné a-t-il été placé en garde à vue ?

LA QUESTION - Dieudonné a-t-il organisé son insolvabilité ?

VIDÉO - Dieudonné a présenté une version expurgée du Mur

LE POINT - Dieudonné : où en est (vraiment) l'humoriste?