Deux suicides chez BNP Paribas

  • A
  • A
Deux suicides chez BNP Paribas
@ MAX PPP
Partagez sur :

Les deux suicides ont eu lieu en quinze jours. La CFDT pointe du doigt les conditions de travail.

France Télécom, Renault,Eurodisney et désormais BNP Paribas. Dans cette banque, en quinze jours, deux salariés se sont donnés la mort. Pour la CFDT, les conditions de travail pourraient expliquer ces gestes désespérés.

Les deux salariés étaient pères de famille, avec plus de 20 ans d'ancienneté. L’un, un technicien, était en cours de formation avant d’être muté en province, à sa demande. L'autre était un cadre supérieur travaillant dans la région parisienne.

Un drame personnel ou professionnel ?

"Rien ne permet de lier ces deux tristes évènements à des causes professionnelles", a assuré la direction. La banque rappelle qu'elle a mis en place il y a plus d'un an un plan de détection et de prévention du stress chez tous ses salariés.

"Trop souvent, BNP Paribas met en avant des difficultés personnelles lors d'évènements de cette gravité, se dédouanant ainsi de sa responsabilité, minimisant son immobilisme et l'impact de ses choix à l'autel de la rentabilité", a rétorqué la CFDT qui liste "les conditions de travail anormalement difficiles, le sous-effectif ne permettent pas une intégration correcte et l'impossible formation liée à une charge de travail trop élevée".