Deux pacs pour trois mariages

  • A
  • A
Deux pacs pour trois mariages
Partagez sur :

L’Insee publie son bilan démographique annuel pour 2009.

La population française progresse mais lentement. L’Hexagone comptait, au 1er janvier 2009, 64,7 millions d'habitants. Un chiffre en hausse de 0,5%, selon le bilan annuel de l'Insee. Soit 346.000 personnes de plus que l’an dernier.

Cette croissance est inférieure à celle des années précédentes, mais reste notable par rapport à d'autres pays d'Europe. Au total, 821.000 bébés sont nés en 2009 et 546.000 personnes sont décédées, soit un solde naturel de +275.000 personnes contre +286.000 en 2009.

"Le nombre de naissances a baissé de 7.500 ou 0,9% par rapport à 2008, mais se situe néanmoins à un haut niveau, largement au-dessus de la moyenne de ces dix dernières années", note l'Insee dans son "Bilan démographique 2009" publié mardi.

L’Insee révèle également que le nombre de mariages a baissé de 3,5% par rapport à 2008, avec 256.000 unions. Par contre, les Pacs ont enregistré une hausse de 20% en 2009, après avoir fait un bond de 40% en 2008. 175.000 pactes civils de solidarité ont été signés en 2009.

L'âge moyen au mariage a augmenté pour atteindre 31,6 ans chez les hommes et 29,7 ans chez les femmes. L'âge moyen à l'accouchement a progressé à 29,9 ans, franchissant même pour la première fois la barre des 30 ans en métropole. "La part des enfants nés de mères âgées de 35 ans ou plus a presque quadruplé en 30 ans pour atteindre 22%", observe l'Insee.

Les Françaises font moins d’enfants. L'indicateur conjoncturel de fécondité, qui avait atteint en 2008 son niveau le plus élevé depuis 1975 en dépassant le seuil symbolique des deux enfants par femme, est revenu légèrement sous cette barre (199,0 contre 200,5) tout en restant élevé. "La France reste en tête des pays européens en termes de fécondité, avec l'Irlande et le Royaume-Uni", souligne l'Insee.

Autre tendance qui se confirme, 53% des bébés français sont nés hors mariage en 2009 (contre 32% en Allemagne et 22% en Italie), alors que cette part était de 52,5% en 2008 et de 37% en 1994.

Enfin, l'espérance de vie des femmes est repartie à la hausse l'an dernier, gagnant deux mois par rapport à 2008 pour atteindre 84 ans et demi. L'espérance de vie des Françaises est supérieure de deux ans de la moyenne de l'Union européenne et seules les Espagnoles les dépassent, à quelques mois près. Les hommes, eux, vivent toujours moins longtemps, avec une espérance de 77,6 ans.