Deux morts dans une fusillade à Marseille
© EUROPE 1/NATHALIE CHEVANCE

Des tirs à la kalachnikov ont été recensés. Sur place, la tension est très vive.

Les faits. Deux personnes ont été tuées et une troisième grièvement blessée mercredi dans une fusillade à la kalachnikov dans la cité des Bleuets dans le 13e arrondissement de Marseille. "Ça s'est passé en plein jour, à 11h du matin, un mercredi, quand les enfants sont dans la rue!", s'est alarmé le maire, sur place. Un drame de plus qui choque les habitants. Sur place, la tension est très vive.

Le scénario. Selon des témoins, des tireurs masqués sont arrivés dans une voiture grise. Ils ont d'abord visé un motard puis deux autres hommes. L'un d'eux a réussi à s'enfuir et est blessé. Après les tirs, les agresseurs ont pris la fuite, et leur voiture a été retrouvée une heure plus tard, carbonisée non loin de là, à Septèmes-les-Vallons.

Qui sont les victimes ? Selon une source proche de l'enquête, deux des victimes, nées en 1991, sont issues de cette cité des quartiers Nord, et étaient connues comme petits délinquants, pour des faits de vols et de recel, mais pas pour trafic de stupéfiants.

13.03-avanue-saint-paul-mar

Près du lieu de la fusillade © GOOGLE MAP

Une tension très vive. D'importants renforts de police ont été dépêchés mercredi sur la scène du crime où se sont rassemblés les habitants sous le choc qui ont entendu des bruits semblables à ceux "d'armes de guerre". "On aurait dit des marteaux piqueurs", a confié une mère de famille à Europe 1. "J'en suis malade, c'est hallucinant, il y en a assez", s'est insurgé de son côté le maire de l'arrondissement Garo Hovsepian.

Le quatrième mort de l'année. "La cité des Bleuets avait déjà été le théâtre d'un assassinat similaire en 2010", précise La Provence. Depuis le début de l'année, quatre personnes ont été tuées dans des règlements de comptes à Marseille. Le dernier en date, devant la prison des Baumettes. L'an dernier, 24 décès ont été dénombrés dans la région marseillaise lors de règlements de comptes pour la plupart liés au trafic de drogue.