Deux Français sur trois grignotent

  • A
  • A
Deux Français sur trois grignotent
Certains Français grignotent l'équivalent d'un plat de résistance supplémentaire par jour.
Partagez sur :

En tête de leurs en-cas favoris, des produits gras et sucrés, selon une étude NutriNet-Santé.

Le surpoids guetterait-il les Français ? Selon l’étude des chercheurs de NutriNet-Santé publiée en ligne mardi, 61% des Français grignotent entre les repas, occasionnellement ou régulièrement.

En tête des en-cas favoris des Français, les viennoiseries, les gâteaux au chocolat, les barres chocolatées. Et pour s’hydrater, des boissons sucrées, et de l’alcool, également considéré comme du grignotage. Bref, rien que des produits gras et sucrés. Les fruits, eux, arrivent en dernière position de ce palmarès du grignotage.

A cela, deux raisons principales, selon le Pr Hercberg, nutritionniste initiateur de cette étude. D’abord, "l’exposition" : "il est plus facile de trouver une barre chocolatée qu’un fruit, dans un distributeur", ou à côté des "caisses de supermarché", explique-t-il au micro d’Europe 1.

Produits "plaisir" contre produits "diététiques"

Deuxième explication, la perception des produits gras et sucrés comme des "produits-plaisir", en opposition aux fruits et légumes, étiquetés comme "des produits diététiques". Alors que "manger une pêche quand elle est bien mûre peut être un réel plaisir", pointe le Pr Hercberg.

Des habitudes alimentaires qui pourraient bien faire augmenter l’Indice de masse corporelle (IMC) français, puisque les plus gourmands de nos grignoteurs nationaux avalent, en plus de leurs trois repas quotidiens, l’équivalent d’un plat de résistance supplémentaire. ce qui finit par peser lourd sur la balance.