Deux antidiabétiques mis en cause

  • A
  • A
Deux antidiabétiques mis en cause
@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux médicaments, l'Actos et le Competact, favoriseraient les risques de cancer de la vessie.

Après le scandale du Médiator, l'histoire semble se répéter avec deux nouveaux antidiabétiques mis en accusation. Deux médicaments,l'Actos et le Competact, issus du laboratoire Takeda, pourraient accroître les risques de cancer de la vessie, selon Le Figaro.

De quoi susciter de nouveaux débats houleux à l'Afssaps pour savoir s'il faut retirer ou non du marché ces deux antidiabétiques, mis en vente en 2000. Certains y voient des "promoteurs de cancer" et prônent l’interdiction alors que d’autres préfèrent attendre avant de prendre une décision. Sur son site, l'Afsapps publie une vidéo (débat (Actos® et Competact® : 41'52") dans laquelle on peut y voir les discussions entre experts au sujet de ces deux médicaments.

200.000 personnes concernées

Le 29 mars dernier, la commission de pharmacovigilance avait demandé la suspension immédiate de ces deux anti-diabétiques. Mais cet avis n’a pas été suivi. Lors d'une réunion le 7 avril dernier, la commission d'autorisation de mise sur le marché a finalement renvoyé le dossier aux autorités européennes, qui ne rendront une décision qu'au mois de juin.

Pourtant, le lien avec le cancer de la vessie est déjà avéré. Quinze cas ont été répertoriés en France. Il suffirait de prendre ces médicaments pendant seulement trois mois pour développer la maladie. Un vrai risque sachant que 200.000 personnes en prennent régulièrement. Si les patients sont simplement "mis en garde" par l'Afssaps, rien n'empêche les médecins de les prescrire.