Deux ans de prison pour l'escroc du SCO

  • A
  • A
Deux ans de prison pour l'escroc du SCO
Le SCO était en pleine tourmente financière lorsque Emmanuel Linget s'est présenté en juin.@ MaxPPP
Partagez sur :

Emmanuel Linget a été condamné pour escroquerie, faux, usage de faux et filouterie mercredi à Angers.

Le pivot du projet de reprise du SCO d'Angers avait beaucoup fait parler de lui. Emmanuel Linget a été condamné mercredi à deux ans de prison avec sursis pour escroquerie, faux, usage de faux et filouterie par le tribunal correctionnel d'Angers.

Il a été interpellé dans un foyer d'accueil d'urgence d'Angers le 16 juin, quelques jours après avoir défendu dans la presse un prétendu projet de rachat du club de Ligue 2 par un fonds d'investissement suisse, dont il affirmait assumer le "pilotage". Sa société de courtage, baptisée Eco'System Finance, n'avait en réalité jamais réalisé de contrat ni de chiffre d'affaires.

Emmanuel Linget a trompé tout le monde. Le golden boy et sa société domiciliée sur les Champs-Elysées vit en réalité du RSA. L'homme de 36 ans a laissé des dettes un peu partout et n'a pas hésité à faire des faux. Il est même allé jusqu'à s'inventer des bulletins de salaire pour acquérir un 4x4 à 60.000 euros.

"Des préjudices humains lourds"

La liste de ses arnaques ne s'arrête pas là. Emmanuel Linget a siphonné les comptes bancaires de sa compagne pour soutenir son train de vie. La jeune femme est aujourd’hui interdit bancaire.

"Derrière le dossier de simples infractions financières, il y a des préjudices humains lourds et à vif", a souligné Me Jean-Noël Bouillaud, l'avocat de l'ancienne concubine d'Emmanuel Linget, évoquant des "insultes et des coups" assenés par le prévenu à cette dernière lorsque ses questions sur sa situation financière et professionnelle devenaient "trop pointues".

La jeune femme a d'ailleurs porté plainte pour violences. L'accusé a fait l'objet de trois convocations, auxquelles il ne s'est pas présenté.

Il a aussi été condamné à verser 2.000 euros de dommages et intérêts à son ancienne compagne.