Descoings mort d'une "crise cardiaque"

  • A
  • A
Descoings mort d'une "crise cardiaque"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les résultats d'autopsie du directeur de Sciences Po Paris concluent à une mort "naturelle".

Le mystère est levé. Selon les résultats de l'autopsie, le directeur de Sciences Po, Richard Descoings, est mort d'une crise cardiaque ont indiqué mercredi les services du médecin légiste de la ville. Son décès remonte au 3 avril dernier dans sa chambre d'hôtel à New York.

"Nous sommes arrivés à une conclusion sur les raisons de sa mort, il est mort de causes naturelles, d'une crise cardiaque", a indiqué la porte-parole du médecin légiste Ellen Borakov. Elle a précisé que la famille avait été prévenue de ces conclusions.

Ma piste criminelle exclut

Richard Descoings, 53 ans, avait été retrouvé mort dans une chambre d'hôtel à New York où il était venu assister à une conférence organisée par les Nations unies, en compagnie des grands présidents d’universités.

Le désordre de la chambre d'hôtel du directeur de science Po avait d’abord orienté les enquêteurs vers un cambriolage. Mais cette piste a rapidement été écartée. La police de New York avait assuré que le désordre en question avait été causé par les secouristes lorsqu'ils ont tenté de ramener Richard Descoings à la vie. Aucun signe d'effraction n’avait été constaté et le corps de Richard Descoings ne portait pas de "signe évident de traumatisme". La police de New York avait donc le mois dernier écarté un acte criminel.

Vives émotions auprès des étudiants

L'annonce de son décès avait causé une vive émotion au sein de Sciences Po, où étudiants et enseignants avaient organisé plusieurs rassemblements spontanés en mémoire de celui qui, en seize ans, a profondément transformé l'école de la rue Saint-Guillaume.

Son décès avait également déclenché un concert d'éloges de la classe politique et du monde éducatif en France qui ont salué un "visionnaire", "infatigable et passionné".