Des vidéos pour former les jeunes profs

  • A
  • A
Des vidéos pour former les jeunes profs
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - Les nouvelles Ecoles supérieures du professorat et de l'Education s'appuieront sur des cas pratiques filmés.

C'est l'une des nouveautés de la rentrée. Parmi les 841.700 enseignants qui retournent en classe lundi, les plus jeunes d'entre eux vont être formés au sein des nouvelles Ecoles supérieures du professorat et de l'Education (Espé) qui remplacent les IUFM. Ils alterneront les phases de stage pratique en classe, face à des élèves, et des séances de cours dans ces nouvelles écoles. Objectif : leur apprendre concrètement le métier, à travers l'étude de cas pratiques.

>> LIRE AUSSI : Rentrée des classes : quels changements à l'école ? 

>> Europe 1 vous dévoile en exclusivité des exemples de vidéos qui leur seront projetées :



Vidéo Espé 1 : "Obéissez-moi !"par Europe1fr

Voici Romain, jeune professeur-stagiaire d'allemand, filmé en situation réelle dans sa classe l'année dernière. Face à lui, une vingtaine d'élèves chahutent. Malgré ses efforts, le cours ne peut même pas commencer. On peut voir le jeune professeur tenter de faire preuve d'autorité : "Je vous rappelle que vous devez entrer, vous tenir debout devant vos chaises ! Une marque de respect ! Je ne fais pas cours tant qu'il n'y a pas le silence !"





Vidéo Espé 2 : "Respectez mes règles"par Europe1fr

Comment mettre les élèves au travail ? La vidéo montre quelques solutions. Par exemple, suggérer aux élèves que ce qu'on leur demande de faire n'est pas si compliqué que ça.  "Ca vous savez le faire, mettez-vous au travail... Sortez vos affaires... C'est facile, ça ! La première phrase, vous la comprenez déjà..."



Vidéo Espé 3 : "Je vais vous aider à apprendre"par Europe1fr

"La réalité du terrain". "Ce sont des outils qui permettent d'immerger de futurs enseignants dans des pratiques de classe, y compris difficiles", explique Valérie Malher, chargée de ce module de conduite de classe, à l'Espé de Lyon. "Cela permet de toucher à la réalité du terrain, avec des élèves qui rentrent dans le brouhaha, qu'il faut accueillir, qui sont tels qu'ils sont et avec lesquels il va falloir composer !"

De l'écran à la réalité, le pas sera vite franchi. Les étudiants devront, en effet, dès la première année après leur concours, assurer un service à tiers-temps dans de vraies salles de classes.