Des trafiquants de drogue relâchés

  • A
  • A
Des trafiquants de drogue relâchés
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un magistrat a décidé de les libérer au nom du non-respect de la procédure de garde à vue.

Un juge d’instruction de Valence a ordonné la remise en liberté lundi de deux trafiquants de drogue présumés, dont l’un avait été interpellé en possession de deux kilos d'héroïne.

Le motif ? Ils n’ont pas reçu la visite d’un avocat dès la première heure de la garde à vue. Cette garantie, non prévue dans le régime actuel, est prévue dans la réforme de la procédure pénale. Le magistrat aurait donc "anticipé" sur une future réforme.

Ce n’est pas la première fois qu’un magistrat devance la loi. La semaine dernière, un juge grenoblois a autorisé une avocate à assister son client lors d’un interrogatoire, suite à la prolongation d’une garde à vue. Une première en France.

6 mois d’enquête partis en fumée

Au grand dam des policiers. Dans un communiqué, le Syndicat National des Officiers de Police (Snop) se dit "scandalisé par le comportement et les propos de ce magistrat qui invente son propre code de procédure pénale et abuse de son autorité sur les enquêteurs de la police judiciaire".

Pour les enquêteurs, c’est surtout six mois d’enquête partis en fumée. Et des trafiquants qui ont tout le temps de se volatiliser.