Des salles de shoot testées avant 2013

  • A
  • A
Des salles de shoot testées avant 2013
@ Max PPP
Partagez sur :

3'CHRONO - Marisol Touraine examine les "conditions dans lesquelles cela peut se faire".

L'info. La ministre de la Santé a indiqué dimanche sur BFM TV qu'elle "espérait" lancer en France l'expérimentation des salles de consommation de drogue, d'ici la fin de l'année. Marisol Touraine a précisé que plusieurs municipalités "de droite comme de gauche" étaient déjà "prêtes à s'engager" pour accueillir ces salles de shoot.



Mais en fait, c'est quoi une salle de shoot ? Ces salles de consommations supervisées permettent aux toxicomanes de consommer leurs propres produits dans de bonnes conditions d'hygiène et sous supervision de personnels de santé.

Où seront menées les expérimentations ? Une salle de shoot est déjà prête à Paris, située entre la gare du Nord et la gare de l'Est. Médecins du Monde (MDM) et l'association Gaïa-Paris ont présenté le lieu, la semaine dernière, à la presse. 200 à 250 personnes pourraient y être reçues chaque jour. Celles-ci devront être majeures et sobres à leur arrivée. Après un entretien pour retracer son parcours de consommateur, l'usager se verrait remettre une carte d'accès, lui permettant de consommer la drogue qu'il aura lui-même apportée, avec du matériel stérile fourni. Par ailleurs, comme l'avait révélé Europe 1, d'autres projets de salles de shoots sont également à l'étude à Marseille, Bordeaux, Lille et Toulouse.

Qu'en pensent les Français ? Une majorité des personnes interrogées (55%) sont contre les salles de shoot, selon un sondage Ifop publié le 26 septembre. 31% se déclaraient "très opposés", et 24% "plutôt opposés" à cette expérimentation. Des chiffres qui contrastent avec un sondage Ifop d'août 2010, où une majorité de Français (53%) se disaient alors favorables à ces salles de shoot.
 

françois hollande 09 09

© REUTERS

Et François Hollande ? Pendant la campagne présidentielle, François Hollande s’était montré favorable au concept. "J’ai entendu avec intérêt les propositions des maires des grandes villes comme Paris et Marseille visant à améliorer la réduction des risques liés à la consommation de drogue. Je leur laisserai la possibilité de mener des expérimentations pour améliorer la santé des usagers de drogue et réduire les nuisances dans nos quartiers", avait ainsi promis le candidat socialiste, le 19 mars 2012, aux membres d’Aides, l’association de lutte contre le Sida.

Quels pays les ont testées ? La première salle de ce type a été installée en Suisse, il y a déjà plus de vingt ans. Depuis, des structures similaires ont vu le jour dans des pays européens tels que l’Allemagne, les Pays-Bas, le Luxembourg, l’Espagne, la Norvège et bien sûr, la Suisse. L’Australie et le Canada en ont également mises en place. Une étude de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies montre que ces centres d’injection n’entraînent pas une hausse de la toxicomanie dans les populations environnantes.