Des retraités formés à se protéger

  • A
  • A
Des retraités formés à se protéger
Pendant deux heures, les policiers livrent une multitude de conseils.@ Maxppp
Partagez sur :

REPORTAGE - Durant des ateliers, la police livre quelques conseils aux personnes âgées.

Quelle attitude adopter face à un cambrioleur ? Comment reconnaître un vrai policier ? La police nationale propose des formations aux personnes âgées, via des ateliers, pour apprendre l'art et la manière de ne pas se faire avoir par un faux plombier. En tout, l’atelier dure plus de deux heures.

Dans une salle polyvalente à Savigny-le-Temple, en Seine-et-Marne,le brigadier-chef Sylvie Pinsard, en tenue de la police nationale, physique carré, donne quelques conseils à son auditoire. Face à elle, une quarantaine de retraités : Josianne, Annette, René et aussi Maria, 74 ans, choisie dans le public pour la première démonstration. Première leçon : le vol du sac à main.

"Votre vie ne vaut pas dix ou vingt euros"

"Si on veut vous voler quelque chose, donnez-le. Tant pis. Votre vie ne vaut pas dix ou vingt euros", leur explique le brigadier-chef. "En contrepartie, vous allez visualiser la personne. Tout signe est important", poursuit-elle.

"Il va falloir accepter de ne pas être justicier" :

Et c'est à leur domicile que les seniors sont les plus vulnérables. Dans le public, beaucoup sont traumatisés par un souvenir de cambriolage. "L’année dernière, au mois de novembre, j’avais été cambriolée. Alors maintenant, je ne sais plus à qui on doit se fier. Dites-moi", demande Yvette, 84 ans.

La brigadière explique donc que pour bien cacher ses objets de valeur, il faut se mettre à la place du cambrioleur : "Il va falloir raisonner comme eux", explique-t-elle.

Examiner une carte professionnelle

Deuxième démonstration du brigadier Pinsard : comment être sûr que le policier qui sonne à la porte est vraiment policier ? Il faut savoir examiner une carte professionnelle. "Il va falloir prendre le temps et les moyens de dire : 'est-ce que c’est bien la personne ?'. Ensuite, il faut lui demander sa date de naissance, c’est tout bête mais bien souvent, la personne qui a une fausse carte n’a pas enregistré ce détail".

S'en suit une rafale de conseils : ne pas faire de chèque en vacances car l'adresse de votre domicile y est inscrite. Du coup, tout le monde sait que vous n'y êtes pas ! Aussi, il ne faut pas mettre toutes ses clés au même endroit à la maison. Mieux vaut perdre un trousseau que trois ou quatre !

Beaucoup de seniors prennent des notes comme Marie-Jeanne et Yvette. Elles ont bien retenu ce dernier conseil sur les clés. "Je ne regrette pas d’être venue parce qu’on a appris des choses quand même. On va mettre à exécution", promet l’une d’elles.