Des restos étoilés à la case prison

  • A
  • A
Des restos étoilés à la case prison
Un étudiant tahitien a été condamné à Bourg-en-Bresse pour avoir payé ses notes de restaurant en escroquant ses amis.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un étudiant a été condamné à Bourg-en-Bresse pour avoir payé ses notes de restaurant en escroquant ses amis.

L'escroquerie était devenue son "mode de vie", a-t-il reconnu au cours de son procès. Barry Richmond, un Tahitien de 25 ans, a été condamné par le tribunal de Bourg-en-Bresse pour avoir payé ses additions dans de grands restaurants étoilés avec les cartes bancaires qu'il avait volées à ses amis, rapporte Le Progrès.

Des restos étoilés aux frais de ses amis

"Je reconnais tout", a lâché le jeune homme à la barre. Barry Richmond, arrivé de Tahiti en 2008, se présentait comme steward d'Air France et prétendait faire des repérages pour la compagnie aérienne. Cette fausse identité lui permettait de justifier son train de vie. Le jeune homme invitait ainsi régulièrement ses amis dans de grands restaurants étoilés, en France, mais aussi au Luxembourg et en Belgique.

Mais sous ses allures de grand seigneur, le jeune Tahitien était en fait un escroc aguerri. Il se liait d'amitié avec des étudiants puis parvenait à se faire héberger. Une situation qui lui permettait ensuite de dérober papiers d'identité, chèques et cartes bleues.

"C'était pour faire plaisir aux autres et à moi"

La belle vie a pris fin en mai 2011. Alors qu'il avait prévu de déjeuner chez le chef étoilé Alain Chapel, à Mionnay, à quelques kilomètres de Lyon, ce sont en fait les gendarmes qui l'ont accueilli.

Au juge, Barry Richmond a expliqué qu'il pensait que ses victimes "se feraient rembourser facilement par l'assurance", relate Le Progrès. "C'était pour faire plaisir aux autres et à moi", a-t-il aussi assuré. Le tribunal s'est montré peu sensible à ses explications et l'a condamné à quatre ans de prison, dont deux avec sursis.

Un récidiviste

Barry Richmond n'en était d'ailleurs pas à son coup d'essai. Il avait quitté son île natale en 2008 alors qu'il était recherché pour vol. Le jeune homme, qui avait réussi à escroquer trois partis politiques locaux, a été condamné en son absence par un tribunal tahitien. Et en janvier, il avait déjà condamné à de la prison par le tribunal de Bourg-en-Bresse pour une affaire de dénonciation mensongère et une autre d'escroquerie à la carte bleue.