Des rassemblements le 6 septembre pour Didier François et Edouard Elias

  • A
  • A
Des rassemblements le 6 septembre pour Didier François et Edouard Elias
@ Photo Didier François : Julien Cauvin /Europe 1. Photo Edouard Elias : Chris Huby/Haytham Pictures
Partagez sur :

Pour marquer les trois mois de captivité des journalistes d'Europe 1 en Syrie, plusieurs manifestations sont organisées vendredi dans toute la France.

Pour marquer les trois mois de captivité en Syrie de Didier François et Edouard Elias, journalistes à Europe 1, le comité de soutien et Reporter sans Frontières organise vendredi 6 septembre des manifestations dans toute la France.

A Paris, un rassemblement aura lieu à 18 heures sur le parvis de l'Hôtel de Ville en présence de Bertrand Delanoë, d’Anne Hidalgo, première adjointe, de Pierre Schapira, adjoint chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la francophonie, du comité de soutien à Didier et Édouard, de Christophe Deloire et de Denis Olivennes, président de Lagardère Active. Vous pouvez vous inscrire à l'événement Facebook en cliquant ici.

 À Lille, un rassemblement se tiendra à 11 heures à l’hôtel de ville en présence de Martine Aubry, de Serge July et de Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières.

A Bayeux, où est décerné chaque année le Prix Bayeux - Calvados des correspondants de guerre, une banderole de soutien sera déployée sur la façade de l’hôtel de ville de Bayeux, vendredi, à 11 h, avec les photos de Didier François et Édouard Elias.

A Bordeaux, une bâche avec leurs portraits a été installée jeudi 5 septembre sur la façade de l'Hôtel de Région.

D'autres portraits seront affichés dans de nombreuses communes, vendredi, notamment à l'initiative des conseils généraux de l’Essonne et du Bas-Rhin, des mairies de Lille, Paris, Saint-Quentin-la-poterie, Chamonix, et des régions Aquitaine et Alsace.

Une pétition en ligne a été lancée depuis le  9 juillet. Vous pouvez accéder au site internet du comité de soutien, en cliquant ici, et suivre le compte Twitter en cliquant ici.