Des particules, mais rien d’alarmant

  • A
  • A
Des particules, mais rien d’alarmant
@ MAXPPP
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT">EXCLU</CUSTOM> - Des avions de Météo France n’ont rien détecté de dangereux dans le ciel français.

Ils sont rassurés. Les chercheurs de Météo France ont reçu les premiers résultats des vols effectués, dans le ciel français, par des avions munis de radars spéciaux. Leur mission était de détecter la présence ou non de particules provenant du volcan islandais entré en éruption le 14 avril. Les premiers résultats de ces tests montrent qu’il n'y a absolument rien d'alarmant.

Taille et concentration

Depuis mardi, deux avions de Météo France sillonnent le ciel pour essayer de repérer les endroits où le nuage de cendres pourrait encore éventuellement poser problème. Un avion de recherche ATR 42 appartenant à Météo France et d'autres organismes scientifiques (CNRS, CNES) a effectué mardi un premier long vol circulaire en France, pour mesurer la taille et la concentration des particules en suspension à 3.000 mètres d'altitude.

Parti de Toulouse, il est passé par Montpellier, Montélimard, Lyon, Dijon, Paris et Nantes avant de revenir à Toulouse. Un deuxième - un Falcon 20 équipé d'un Lidar (Télédétection par laser aéroporté) – a également mesuré mercredi la densité de particules par centimètre cube.

Si la présence de particule a bien été relevée, rien ne dit qu’elles proviennent du volcan :