Des obsèques de plus en plus coûteuses

  • A
  • A
Des obsèques de plus en plus coûteuses
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les devis funéraires manqueraient de transparence, et le prix des obsèques a beaucoup augmenté.

Le 1er novembre, fête des morts, est l’occasion d’aborder un sujet d’habitude tabou : le prix des devis funéraires. L’UFC-Que Choisir a en effet récemment demandé au gouvernement de "revoir sa copie afin d'enterrer définitivement les abus" et de "ressusciter la transparence des prix".

Selon l’association de consommateurs, le texte sur les devis funéraires risquerait d'engendrer "des facturations abusives". Elle a donc déposé un recours auprès du ministère de l’Intérieur.

Des consommateurs "en situation émotionnelle délicate"

Si un arrêté imposant aux entreprises de pompes funèbres un modèle de devis entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2011, cela ne serait pas suffisant selon l’organisation. Il ne permettrait pas aux consommateurs, "en situation émotionnelle délicate, de détecter aisément les abus des opérateurs".

Ce nouveau modèle de devis compliquerait la lecture des factures "en créant les notions de pratiques courantes et pratiques optionnelles, sans inclure lespratiques obligatoire déjà prévues par la réglementation existante".

L’UFC-Que Choisir rappelle qu’en réalité, "très peu de prestations sont obligatoires". Or, "avec ce nouvel arrêté, on ne sait plus ce qui est facultatif, cela ne va pas dans le sens de la clarification", estime Charlotte Dekeyser, juriste de l’oragnisation.

Manque de trasnparence des prix

Le manque de transparence des prix serait manifeste. "Le coût des prestations extérieures n'est pas explicite, le coût du personnel n'est pas toujours distingué du coût de la prestation assurée", selon l’UFC. Le coût moyen d'un enterrement varie de 3.500 euros et 4.000 euros, avec de grandes différences selon les régions. Les frais d'obsèques ont augmenté en moyenne de 40% en dix ans. Le prix de certaines prestations a même été multiplié par dix.

En 2008, l'UFC-Que choisir avait déjà publié une enquête dénonçant les abus du secteur des pompes funèbres, qui joueraient "sur l'émotion des familles pour facturer un maximum de prestations au prix fort".