Des notes pour les services publics

  • A
  • A
Des notes pour les services publics
@ MAX PPP
Partagez sur :

Un baromètre et des indicateurs vont scruter l’efficacité des fonctionnaires.

Marre de faire la queue à La Poste ? L’annonce d’Eric Woerth va peut-être vous intéresser. Le ministre de la Fonction publique et de la réforme de l'Etat, a annoncé mercredi qu’il allait mesurer la qualité du service public. Il a repris les conclusions du rapport que lui a remis le député François Cornut-Gentille (UMP). Il propose au total une douzaine d'indicateurs pour suivre de près la courbe de température du problème.

Eric Woerth propose par exemple de mesurer le "nombre de services capables de délivrer un passeport en moins de deux semaines", le "délai de traitement des dossiers complets d'indemnisation chômage", ou la "part de demandeurs d'emploi recevant au moins une proposition d'emploi ou de formation tous les deux mois".

Des sondages

Pour coller au plus près aux attentes des usagers, en plus de ces indicateurs, le baromètre s'appuiera sur des enquêtes auprès d’utilisateurs interrogés par les deux instituts Ipsos et OpinionWay.

"Le faible niveau de qualité de service, comme l'absence de respect des indicateurs de délai, peut conduire à des ruptures de droit pour les usagers", souligne le rapport. Eric Woerth a déclaré mercredi que seraient publiés, dès l'été, les premiers indicateurs.

Une bonne opinion

"On s'aperçoit que les gens ont une bonne opinion générale des services publics, mais ils ont également des attentes, qui concernent essentiellement les délais d'attente à l'accueil, les délais de traitement de leurs démarches, et les problèmes de réclamations", a indiqué le ministre. En effet, selon une étude Opinionway commandée pour le rapport, 73% des Français ont une "bonne ou très bonne image des services publics de l'Etat", mais ils sont près de 60% à estimer qu'ils ont "évolué plutôt en mal ces dernières années".

Reste à savoir si la réduction des effectifs dans le service public rimera avec une amélioration des services publics. Pas de problème pour les sondés. 72 % estiment qu'il est tout à fait ou plutôt "possible d'améliorer la qualité du service public tout en faisant des économies".