Des milliers d'internautes privés d'Internet lundi ?

  • A
  • A
Des milliers d'internautes privés d'Internet lundi ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le FBI coupera des milliers de connexions Internet pour lutter contre un virus malveillant.

Allez-vous être victime d'une coupure d'Internet lundi ? Le FBI va en effet couper la connexion web des ordinateurs infestés par un virus, le DNS Changer, touchant près de 275.000 internautes dans le monde. En France, plus de 10.000 personnes possèdent encore le programme malveillant sur leur ordinateur.

Un virus qui rapporte gros

Le virus baptisé DNS Changer a sévi entre 2007 et octobre 2011. Des cybercriminels - six Estoniens et un Russe - ont été inculpés en novembre dernier pour avoir répandu ce virus dans le monde entier. Le concept de ce programme était de rediriger les usagers de certains sites vers des publicités explique David Grout, expert en sécurité chez Mac Afee.

"Le virus en lui-même n'est pas dangereux puisque son but principal était surtout d'envoyer les utilisateurs vers des sites avec de la publicité. Donc de faire gagner beaucoup d'argent à ce groupe estonien puisqu'ils ont gagné environ 14 millions de dollars dans les trois dernières années. Mais il permet d'ouvrir la porte à des sites qui eux sont dangereux et donc potentiellement une machine infectée par ce virus l'est probablement par d'autres virus bien plus virulents", commente le spécialiste au micro d'Europe 1.

Êtes-vous concernés ?

La police fédérale américaine a mis au point en novembre dernier, avec une autorisation judiciaire, des serveurs de remplacement qui permettent, même aux machines infectées, d'avoir un trafic normal. Mais ce mandat judiciaire arrive à échéance lundi, ce qui expose à des coupures les quelque 300.000 ordinateurs toujours infectés.

"Prévenir les victimes est très difficile et pose problème depuis des années", note Johannes Ullrich, chercheur à l'institut SANS Security, ajoutant que l'impact pourrait être "minime" car de nombreux ordinateurs touchés ne sont plus utilisés. Mais le FBI préfère toutefois couper toutes les connexions pour s'assurer de la disparition du virus.

Parmi les 300.000 unités qui seraient touchées par le virus, la majorité se trouve aux Etats-Unis (69.000), tandis que les autres se répartissent dans une dizaine d'autres pays, dont la France, l'Italie, l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Canada, l'Inde et l'Australie.

>> Pour savoir si votre ordinateur est touché par ce virus, il vous suffit de vous rendre sur le site www.dns-ok.fr. Si le bandeau qui s'affiche est vert, votre ordinateur n'est pas infecté par le virus. S'il est rouge, vous êtes victime du virus.