Des fruits et légumes meilleur marché

  • A
  • A
Des fruits et légumes meilleur marché
Les fruits et légumes ont coûté moins cher cet été, selon le baromètre de Familles rurales.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les pêches, le melon et les tomates de saison ont coûté moins cher que l’été dernier.

Les fruits et légumes de saison ont pesé moins lourd dans le porte-monnaie cet été. C’est ce qui ressort du baromètre de l’association Familles rurales, publié mardi par La Croix, et réalisé dans 37 départements et dans tous types de surfaces de vente. Selon ce rapport, les prix des fruits ont baissé de 1,8% et ceux des légumes de 5,7% en comparaison des tarifs de l’été dernier.

Certains produits ont même connu des chutes vertigineuses par rapport à l'an dernier. C’est le cas de la pêche (-31,4%), de la nectarine (-30,45%), des tomates (-26,32%) ou encore du melon (-15,14%).

Ces résultats confortent les dires des producteurs qui, depuis le début de l'été, se plaignent de vendre leur marchandise à un coût inférieur à leur prix de revient. Ils dénoncent aussi la "concurrence déloyale" de certains pays, comme l'Espagne, tout en s'en prenant aux marges "abusives" des distributeurs.

Des fruits de moins en moins bons

Mais ces baisses des prix pourraient également s’expliquer par une perte de la qualité. Car aujourd’hui, les variétés de fruits sont choisies pour leur résistance au transport pour qu’ils puissent être mis en cagette ou encore être manipulés sans risque.

Un constat qu’a déploré sur Europe 1 Yves Aris, président de la FDSEA Pyrénées-Orientales et producteur de pêches. Il estime que les agriculteurs subissent "complètement le poids de la distribution qui (leur) impose des façons de travailler et de fonctionner, que l’on assimile souvent à du produit industriel". Au final, juge-t-il, "on a des produits qui ne correspondent pas franchement à ce que l’on voudrait proposer au consommateur et à la fin ni nous, ni le consommateur ne retrouvent le produit".

Car le plus gros souci pour les producteurs, c’est que les consommateurs ne sont pas dupes comme le révèle une enquête de l’association Consommation Logement et Cadre de Vie (CLCV) qui a réuni des acheteurs pour déguster des fruits. Et le résultat est inquiétant : un tiers d’entre eux estiment que les produits ne sont pas bons.

Ainsi, un consommateur sur trois n’apprécierait pas le goût des pêches et près d’un sur deux les abricots. Et ce qu’il y a de plus inquiétant, c’est que l’étude de la CLCV pointe du doigt que les consommateurs ne font aucune différence notable de goût entre les fruits français et les fruits étrangers.


>> Dites-nous ce que vous pensez du prix des fruits et légumes