Des entreprises françaises piratées

  • A
  • A
Des entreprises françaises piratées
Le nombre de sociétés visées par la tentative d'escroquerie reste inconnu à ce jour@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux plaintes ont été déposées jeudi après l'envoi de mails frauduleux à l'entête de plusieurs PDG.

"Urgent, facture à régler". A première vue, rien d'anormal. Pourtant, ces mails émanant de patrons de plusieurs entreprises françaises dont la SCOR et Quick sont faux. Ces deux sociétés viennent de déposer plainte contre X pour "tentative d'escroquerie, faux et usage de faux, accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données", rapporte vendredi le journal Les Echos.

Le procédé utilisé est simple mais efficace. Après avoir piraté le système informatique de leurs cibles, les hackers ont envoyé des messages électroniques aux services de comptabilité leur intimant de régler une facture de "toute urgence" à la société "MARAKOFF LIMITED" en Grande-Bretagne, précise le quotidien. La sommes est confortable pour Quick avec une facture de 83.000 euros. Rien à voir cependant avec les  798.200 euros réclamés à SCOR.

Impossible ou presque de déceler la supercherie. Le courrier, plus vrai que nature, porte la signature contrefaite du PDG de l'entreprise. Et pour éviter toute vérification comptable, les pirates ont ajouté la mention "Merci de votre entière et totale discrétion pour cette opération financière en cours."

Les comptables de la SCOR et de Quick ont néanmoins procédé à quelques vérifications permettant de déjouer la fraude. Le parquet de Paris devrait rapidement ouvrir une enquête pour évaluer l'ampleur de l'escroquerie.