Des confessionnaux à vendre sur Internet

  • A
  • A
Des confessionnaux à vendre sur Internet
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’annonceur, la cathédrale de Strasbourg, a finalement retiré son offre du web mardi.

Le "confessionnal" utilisé dans les émissions de télé-réalité ferait-il des émules ? C’est du moins ce qu’a semblé croire Patrick Fuchs, l’intendant de la cathédrale de Strasbourg. Les DNA rapportent que l’homme d’Eglise a mis en vente ses confessionnaux, sur Internet. Avant de retirer l’annonce mardi.

"Paroisse vend confessionnaux..."

Mise en ligne vendredi dernier, l’annonce proclamait : "Paroisse vend confessionnaux en chêne massif (entièrement démontables) à enlever sur place (prévoir deux personnes). Prix à débattre." En illustration, trois photos montraient un confessionnal sur fond de grès rose. Et, dans la rubrique "annonceur", la ligne téléphonique directe de l’intendant de la cathédrale, à joindre "aux heures de bureau".

Quelque peu gênée aux entournures, la cathédrale a fini par retirer l’annonce mardi. "C’est un malentendu… Des gens ont cru que nous vendions tous les confessionnaux de la cathédrale, or il s’agissait seulement de deux confessionnaux en trop", indique le chanoine Michel Wackenheim aux DNA. "Cette annonce était un peu trop rapide, nous ne souhaitons plus les vendre, plutôt les céder à une paroisse."

La cathédrale dispose en tout de sept confessionnaux, dont deux sont remisés pour cause de travaux en cours. C'est peut-être trop par rapport aux pratiques qui changent : de plus en plus de personnes se rendent à "l’espace de rencontre" de la chapelle, un petit local entouré de vitres opaques où l’on peut se confier à un prêtre en face-à-face.